histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le brodequin de troupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: le brodequin de troupe   Dim 23 Mar - 4:59

Bonjour,

voici un petit exposé de divers modèles de brodequins qu'ont porté nos poilus au cours de la guerre.

Commençons par une photo d'un atelier de reparation et/ou fabrication (collec. killer2lamor)



le brodequin modèle 1881
.de forme dite napolitaine
. en cuir fauve noirci par le soldat
.la hauteur du quartier est de 160 mm
.2 paires de 5 oeillets sur chaque brodequin en cuivre étamé
.un contrefort renforce le quartier mais reste fragile
.l'empeigne forme dans son prolongement une languette sous les lacets
.la semelle comporte 50 à 57 clous dont 24 à 27 bordent la couture. le talon est renforcé par 31 à 34 chevilles

un brodequin modèle 1881 (distribué aux territoriaux à la mobilisation et à la troupe vers la fin 14 début 15) (collec. Simon)









le brodequin modèle 1893
.étendu à l'ensemble des troupes à pied en 1905 (zouaves et tirailleurs compris)
.quartier : hauteur augmentée à 160-180 mm selon la pointure
.un 6ième oeillet est rajouté
.le contrefort protège mieux l'assemblage des divers morceaux de cuir
.la semelle : épaisseur des semelles diminuée, largeur augmentée
nombre de clous passé à 88-98


paire de brodequins m1893 de cavalerie (collec. spahi)



le brodequin 1893 modifié 1912
.hauteur du quartier est abaissée (140-160mm) ainsi que celle du talon
. semelles : clous moins gros et moins nombreux

voici un exemplaire de paire m1893/12 (collec 103 RI), paire pour troupes à cheval! En effet le cloutage de la semelle est typique des troupes montées,c'est à dire qu'il affecte la forme d'un U de trois rangs de clous à l'intérieur et de deux rangs vers l'extérieur.Deplus il n'y a pas d'entre deux dans la semelle(deux épaisseurs de cuir au lieu de trois pour les troupes à pied.





le brodequin modèle 1912
.issu des expériences menées depuis 1903
. livré déja noirci sur la chair
.hauteur du quartier abaissée à 130-147mm (avant : 160-180mm)
. 7 oeillets en cuivre verni noir
. contrefort aux extrémités arrondies
.semelle : 57 à 88 clous avec tête de 7mm de diamètre au lieu de 8

(brodequins des troupes à cheval ne comportent que 6 oeillets et non 7)

paire de brodequin modèle 1912, mais sans les clous (collection Simon)



une autre paire de m1912 (collec. boyer)






le brodequin modèle 1912 modifié 1915
il me semble que la seule différence réside en l'ajout de soufflets de cuir de chaque côté de la languette pour assurer une meilleure étanchéïté.

paire de modèle 1912/15 (collection Eric). Ici le souflet a disparu mais il reste les traces des coutures. Un des brodequins est marqué "E. BAILLY maitre bottier 3ième artillerie lourde".







le brodequin modèle 1912 modifié 1916


Un fois le problème de l'étanchéité résolu, il fallait encore résoudre le problème de la solidité du brodequin. Trop souvent, les coutures de la tranche du brodequin lachaient par l'usure. Il est alors décidé d'ajouter au modèle 12/15, un rivet. Ce modèle ne sera pas fabriqué en garnd nombre, mais il préfigure le modèle 1917. La principale différence avec le modèle 17 : la languette est attenante au reste de la chaussure, alors que la languette est rapportée sur le modèle 17.

(collection Simon)






une paire de brodequin 1912 d'origine, modifié en magasin en 1916 par rajout d'un rivet  laiton. Ce modèle n'est donc pas fabriqué directement selon les directives adpotées en mais bel et bien un modèle 1912 à l'origine (le cloutage du talon est typique)...(collection Simon)







le brodequin modèle 1917
ajout d'un rivet sur l'extrémité du contrefort pour renforcer le brodequin
Le brodequin modèle 1917 avec ses caractéristiques a d'abord été testé en fevrier 1917 (12500 paires seulement).il est produit en serie à partir de septembre 1917 et décrit au BO le 20 novembre 1917.De ce fait il n'a réellement pu être distribué en quantité qu'à partir du début de l'année 1918 quand les stocks des modèles plus anciens (1915,1916) ont été épuisés...


une paire de modèle17 datée 1918 (collection Eric)
Modèle 1917 datée 1918




Une paire de 17 pour laquelle les soufflets ont été retirés (collec. Metz)









on voit aussi sur pas mal de photos d'époque des brodequins de fabrication civile, souvent à laçage latéral.
Certains soldats ont été autorisés, surtout chez les territoriaux, à porter leurs propres brodequins.

une photo d'epoque, des hommes probablement du 1er RIT en captivité




une paire de brodequins civils ayant pu être utilisée par un soldat (collec. Admin)






un lien sur les chaussures de repos
http://lagrandeguerre.cultureforum.net/coiffes-uniformes-equipements-individuels-et-collectifs-f33/les-chaussures-de-repos-t4334.htm



a+, rom


Dernière édition par Admin le Jeu 5 Nov - 1:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Lun 29 Déc - 3:27

post de killer2lamor

voici un extrait de manuel sur les marques apposées sur les cuirs pour les divers équipements, puis les marques apposées sur les brodequins en particulier:









à titre d'illustration, voici une paire de brodequins modèle 1917 avec trois trous sur le quartier (2 sur la droite et 1 sur la gauche du quartier de chaque brodequin) qui identifie donc le centre de fabrication de Limoges. on peut voir sur le quartier et sur la basane dans la semelle les marquages LIMOGES RAVITAILLEMENT appliqués au rouleau, le "6" dans un trapèze frappé sur la languette est la marque du fabricant, quant au "12 K" dans un double hécagone, j'en ignore la signification, il s'agit des marquages du cahier des charges de 1912 dont il est fait allusion dans le manuel sans doute!?









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Lun 29 Déc - 3:31

Une paire de brodequins modèle 12 modifiée 15/16 avec ajout de rivets et soufflets (collec. Metz)













Brodequins modèle 12 modifiés 15/16 (collec. 103RI)









Modèle 17 avec soufflets supprimés (collec. Joe Sweeney)






Paire de brodequins modèle 12 (collec. Pillbox)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le brodequin de troupe   Aujourd'hui à 17:16

Revenir en haut Aller en bas
 
le brodequin de troupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Troupe d'Aladin El Kholy et Samay à Toulouse le 6 mars 2010
» Salut la troupe !
» Vidéo d'une troupe asiatique impressionnante
» Nouvelle troupe d'impro dans le Sud-Est
» Poésie - Troupe Pilobolus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: le militaria :: le militaria français :: coiffes, uniformes, équipements individuels et collectifs :: les uniformes-
Sauter vers: