histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 de l'entrée en guerre à la guerre de position (front occidental)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: de l'entrée en guerre à la guerre de position (front occidental)   Mar 19 Fév - 15:03

Bonjour à tous, voici un exposé que j'ai fait à la fac sur les premiers mois de la guerre (aout-novembre 1914). j'ai juste retranscrit mes notes, si vous avez des questions suis là Wink (ou alors y a des bons bouquins d'histoire Wink )


De l’entrée en guerre à la guerre de position (front occidental)

Intro : la première guerre mondiale était latente depuis longtemps. Elle est née de nombreuses tensions qu’ont connu les contemporains de la fin du 19ieme siècle et du début 20ieme comme :
-humiliation est revanche de la France après 1871.
-mise en place des alliances qui divise l’Europe en 2 blocs antagonistes : Russie, France, GB, Serbie contre l' Allemagne, l'Autriche-Hongrie, l'Italie, la Roumanie)
1907 = création de la Triple Entente.
-grandes crises diplomatiques : au Maroc en 1905 et 1911 entre la France et l'Allemagne, dans les Balkans.
En 1914, tout le monde se pense prêt pour une guerre, il n’y a donc pas de modération, c’est le jeu de l’escalade.
-élément déclencheur : 28 juin 1914 : assassinat de l’archiduc François Ferdinand héritier du trône Habsbourg. Vienne rend la Serbie responsable (alors que l’assassin est serbe bosniaque…donc de nationalité autrichienne)
Vienne lance un ultimatum sévère à la Serbie qui accepte les clauses. Mais François-Joseph déclare tout de même la guerre le 28 juillet.
-A partir de ce moment là le jeu des alliances va se mettre en route et la guerre va très vite devenir mondiale.
Exposé consacré au début de la guerre, guerre de mouvement consiste à gagner le plus de terrain possible en un temps record sans se faire encercler. Le but est de repousser l’ennemi jusqu'à l’anéantir.
Pb : la guerre de mouvement, prélude inévitable à la guerre de position.

I. les premiers combats à l’initiative des Allemands.

a. Mobilisation et stratégie.-Le Reich allemand déclare la guerre à la Russie le 1er août.
-La France appelle à la mobilisation générale le dimanche 2 août. Les mobilisés des villes et des campagnes se dirigent vers les gares pour rejoindre leur régiment. Ils sont presque tous persuadés d’une guerre courte et victorieuse, que cela soit du côté allemand ou allié.
-Union sacrée autour des gouvernements, un seul but = gagner
-3 août : Allemagne déclare la guerre à la France.
-L’Italie et la Roumanie ne suivent pas leurs alliés dans la guerre.
-Allemagne envahit le Luxembourg et pénètre en Belgique neutre le 4 août, ce qui provoque l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne ( un million de volontaires) et de son empire.
-les alliés comptent 93 divisions françaises, 7 belges, 5 GB contre 77 pour leurs adversaires.
-supériorité de l’Allemagne dans le domaine de l’artillerie lourde alors que la France a tout misé sur son canon de campagne 75 mm. On est passé à une nouvelle sorte de guerre, on essaie plus de vaincre mais d’anéantir.

-le plan Schlieffen prévoit d’écraser la France en contournant ses grandes lignes de fortifications (Verdun, Toul, Belfort) par la Belgique neutre. Seules quelques divisions seraient maintenues sur le front oriental pour contenir les russes.
Une fois la France défaite, l’Allemagne entend se retournerait contre la Russie et la vaincrait avec l’aide des austro-hongrois.

-Les français ont mis au point le plan 17 mais ont sous-estimé le mouvement allemand a travers la Belgique ainsi que le nombre de divisions de réserve de l’ennemi.
La politique militaire française est donc l’attaque « baïonnette au canon », on fonce sur l’ennemi. Ce fut tragique face aux mitrailleuses et aux canons de 77mm allemands.
Août 1914 = des dizaines de milliers de morts du côté français.

-le plan britannique : négociations avec France, en cas de guerre GB promet d’envoyer 150 000 hommes et 67000 chevaux à Boulogne et au Havre afin de protéger d’un encerclement le flanc gauche de l’armée française, et aussi d’engager sa flotte maritime.

b. la bataille des frontières : la retraite alliée.

L’invasion de la Belgique:
-2 août, les allemands entrent au Luxembourg afin d’utiliser le réseau ferroviaire pour l’envoi de troupes sur Bruxelles, la Meuse et le sud de la Belgique.
-3 et 4 août : invasion de la Belgique neutre, résistance des belges.
-Liège, première cible des allemands. Ville fortifiée qui était dangereuse pour l’armée allemande.
34000 hommes et 125 pièces d’artillerie contre 23000 hommes belges.
Nuit du 5 au 6 août c’est l’attaque allemande sur les forts.
7 août Ludendorff (officier de l’état-major) prend la ville de Liège.
-Anvers, attaque le 27 septembre, les belges résistent et attendent l’arrivée des renforts britanniques (6000 hommes) qui arrivent le 3 octobre.
La ville se rend le 9 octobre.
-les villes tombes une à une. Mons et Charleroi tombe le 22 et 23 août.
-les atrocités allemandes en Belgique : allemands se comportèrent très brutalement et terrorisèrent la population civile sans raison valable. Les allemands s’imaginaient être entourés de francs-tireurs, et se vengeaient sur les civils. Ils intimidaient pour dissuader toute résistance.
Ex : lors de l’occupation du village d’Andenne, les Allemands ont trouvé un pont détruit. Le village fut immédiatement incendié et environ 300 civils furent exécutés sur place.

L’invasion de la France.:
-Apres la chute de villes belges frontalières a la France, comme Mons et Charleroi, les Allemands peuvent enfin viser leur objectif premier : Paris.
-Au début, les français (sûrement trop confiants) mènent une guerre idéologique en s’attachant plus à des victoires symboliques qu’à de vraies victoires militaires.
On entre fièrement en Alsace Lorraine, on libère Thann, Mulhouse et Sarrebourg.
-Mais la riposte allemande ne tarde pas puisque du 20 au 23 août la 2ieme armée est battue et la 1ere bat en retraite.
-le plan français s’effondre alors que celui des allemands marche à peu près.
-depuis le 24 août les armées françaises et la BEF de French reculent (c’est une retraite dans l’ordre, ce n’est pas une débâcle, les unités restent constituées et se battent)
-le 25 août Joffre dit « la situation est inchangée de la Somme aux Vosges »
-le GQG allemand dit « les armées allemandes sont enterrées en France de Cambrai aux Vosges après une série de combats continuellement victorieux. L’ennemi est en pleine retraite et n’est plus capable d’opposer une résistance sérieuse ».
-30 août Joffre ordonne le repli général vers la Seine.
-2 septembre : le Président et le gouvernement se réfugient à Bordeaux.
-les Allemands pensent avoir gagné sur les français et les sous-estiment, ils se permettent de fêter ça en pillant et buvant.

Pourquoi cette retraite ? Attachement à des symboles, armée française pas évoluée techniquement, officiers de la vieille école. Armée britannique très bien équipée mais pas encore en assez grand nombre, armée belge mal équipée, prise par surprise.

II. le tournant.

a. la bataille de la marne.

-se déroule en réalité entre Paris et Nancy sur un front de 250 km., du 6 au 14 septembre
-Joffre redresse la situation en profitant de la désobéissance de Von Kluck face à son supérieur Von Moltke : Moltke voulait prendre Paris directement et Kluck a préféré la contourner pour anéantir l’armée française.
-allemands sont à 30 Km de paris à l’Est.
-Paris est un camp retranché sous les ordres de Gallieni qui a approvisionné la Marne grâce aux taxis de Paris.
-les armées françaises vont concentrer de toute part l’armée allemande
-franco-britanniques s’engouffrent dans une brèche entre 2 armées allemandes
-victoire des alliés, qui pensent à la victoire finale, le moral des soldats et civils alliés remonte et c’est la preuve que l’Allemagne n’est pas invincible.
-Von Moltke est renvoyé, place à Falkenhayn.

Le plan 17 et le plan Schlieffen sont pris en défaut, c’est toute la guerre qu’il faut repenser.
Les allemands ont su se retrancher sur l’Aisne, Somme, Champagne et Argonne, la guerre n’est pas finie…

b. la course à la mer.

-Les 2 armées tentent de se déborder dans un gigantesque mouvement, la course à la mer.
-Allemands veulent occuper les ports pour couper la route de l’Angleterre aux Franco-Belges.
-crainte de la montée en puissance de GB.
-la BEF est transférée de l’Aisne sur la côte, dans le secteur d’Ypres, à côté des français.
-débarquement de troupes britanniques à Anvers et Ostende pour aider les belges dans la bataille de l’Yser qui fut victorieuse sur les allemands.
-7 octobre, armée belge doit évacuer ses positions. Les allemands tombent sur les zones inondées volontairement par l’armée belge (on fait sauté les polders). Ils doivent les contourner et tombent sur le saillant britannique d’Ypres le 22 octobre.
-bataille d’Ypres fait rage jusqu’à la mi-novembre, constamment alimentée par de nouveaux renforts.
-50 000 français morts, BEF décimée, 130 000 allemands tués.

Néanmoins les alliés ont su résister face aux allemands dans ces combats héroïques.
Ce massacre scelle l’échec des tentatives de percée et inaugure la guerre de position.
Se crée un immense front figé de la mer du nord à la suisse, les hommes s’enterrent dans des tranchées. Le pioupiou de 14 va devenir le poilu.

Conclusion : la guerre de mouvement a permis de démontrer que les forces en présence ne sont pas capables se vaincre militairement et que la victoire passera par l’usure du moral des soldats, de la population, de l’économie…

voila voila, a +

Rom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
de l'entrée en guerre à la guerre de position (front occidental)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» guerre civile à chypre en 1974
» Lien avec photos Citroen avant guerre
» La Guerre wraiths vs Lantiens (plus longue que prévue !)
» CHEVAL DE GUERRE de Michael Morpurgo
» [JEU] GRIDD : jeu de guerre spatiale ! [Demo/Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: histoire générale-
Sauter vers: