histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 56e RI

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: 56e RI   Jeu 15 Juin - 11:49

post de Régis

je vais retracer içi le parcours du 56 è RI lors de la première guerre mondiale.
Ce régiment est caserné à Châlon sur Saône en Saône et Loire sur les terres de Bourgogne. On y trouve principalement des Bourguignons, des Bressans, des gens du Morvan et du Berry.
En 1914 il est dirigé par le Colonel Hallouin et se compose de 3 bataillons. Cette unité appartient à la 1 ère armée, 8 è Corps d'armée, 15 è division 29 è Brigade d'Infanterie.

Le 4 août le régiment se mobilise et monte à la frontière en Meurthe-et-Moselle. Il reçoit son baptème du feu à Gosselming où il est repoussé et un des ses bataillons (2 è) anéantis. La retraite se stabilise sur la Meurthe. Le Lieutenant colonel Garbit prend le commandement du régiment.

Septembre 1914 c'est du côté de St Mihiel sur les Hauts de Meuse au bois d'Ailly que le 56 è affronte l'ennemi.La guerre de position se généralise et sur ces pentes le régiment va écrire une grande partie de son histoire. Ces terres garderont le nom évocateur de "tombeau du 56". Le Lieutenant-colonel Duchet prend la tête du 56 è RI. Jusqu'en septembre 1915 d'âpres combats vont avoir lieux sans que le front ne soit percé.

En Octobre 1915 l'unité participe à l'offensive en Champagne sur le secteur de Tahure. C'est là que le 8 octobre le chef de corpsl est tué a l'ennemi en reconnaissance sur les tranchées conquises. Il est remplacé par le colonel Delaunay. Là encore malgré des assauts répétés le front ne cède pas.

Début 1916 c'est le retour en forêt d'Apremont et le bois d'Ailly sur les anciennes positions. le 17 février le Colonel Quirin prends le commandement du 56 è RI. La guerre de tranchée continue. Dans cette Zone les tranchées françaises et allemandes sont très proches et ce sont principalement des combats à la grenades les tranchées sont profondes car la moindre cible visible est anéantie.

Début Août 1916 c 'est au tour du 56 è de défendre Verdun et c'est à Fleury devant Douaumont, au ravin de la poudrière que le régiment respecte la consigne "On ne passe pas" malgré des pertes effroyables il reprendra pieds quelques temps dans le village de Fleury mais ne pourra s'y maintenir. Après une semaine de combat il est désengagé jusqu'en octobre.

Octobre 1916 le Lieutenant colonel Greiner prends le commandement du 56 è RI et monte sur la Somme ou les combattants s'enlisent dans la boue et le froid.

Début 1917 c'est le retour en Champagne sur St Hilaire le Grand puis Maison de Champagne et la butte du Mesnil. Les combats se présentent sous la forme de "coups de main" (actions éclaires préparées) et combats de tranchées sous le feu de l'artillerie.

Début 1918 le régiment monte en Picardie à Orvillers-Sorel puis en mai dans l'Aisne à Moulin sous Touvent puis participe en aôût à l'offensive Mangin à Caisnes et marche sur l'Oise. Les forces allemandes faiblissent et le 56 è enfonce le front germanique entre la Somme et l'Oise à Bernoville-Aisonville en octobre.

Le régiment décimé ne possède plus que deux bataillons (comme en 1914) est mis au repos jusqu'à l'armistice.

Le 56 è RI aura perdu au cours du conflit environ 4500 hommes et 75 officiers. Il aura combattu sur tout les front de la Somme à la Lorraine en passant par Verdun avec comme secteur principal le sud du saillant de St Mihiel et le bois d'Ailly pendant 1 an et demi.


Dernière édition par Admin le Jeu 15 Juin - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Jeu 15 Juin - 11:50

Le 56 è RI possède 2 citations à l'ordre de l'armée et la fourragère aux couleurs de la croix de guerre. Voici les citations:
Le Général Mangin citera à l'ordre de l'armée n°344 du 12 octobre 1918 le 56ème RI :
"Régiment d'élite qui a toujours fait preuve, depuis le début
de la campagne, de ténacité dans la défensive et d'élan dans l'attaque. Sous l'énergique impulsion du Lt-Cl Greiner a, au court des opérations du 18 au 22 août 1918, pris part à deux attaques, a atteint tous ses objectifs en faisant des centaines de prisonniers et capturant 33 canons dont 27 lourds, de nombreuses mitrailleuses et un matériel considérable".

Enfin le 56ème RI est une nouvelle fois cité à l'ordre de l'armée par le Maréchal commandant en chef les armées de l'Est : "Régiment d'élite qui, en août 1916, sous Verdun, a fait preuve des plus belles vertus militaires dans l'attaque comme dans la défense. Tandis qu'une partie du régiment enlevait avec un élan admirable, les 2 et 3 août, la station de Fleury et les ouvrages au sud-ouest de Fleury, faisant plus de 600 prisonniers, l'autre partie, chargée d'arrêter l'ennemi qui s'avançait sur le fort de Souville, le forçait le 3 août à stopper, faisait face le 5 août à une nouvelle et puissante offensive et
maintenait intact, grâce à des contre-attaques vigoureuses et répétées le terrain confié à sa garde. Après s'être particulièrement distingué dans l'offensive du 18 août au 3 septembre 1918 dans le Soissonnais, a repris la lutte du 9 au 20 octobre 1918, entre St Quentin et Guise réussissant le 18 octobre par sa ténacité, à s'emparer du village d'Aisonville, malgré la résistance désespérée de l'ennemi. A fait 135 prisonniers, pris 3 canons, 7 Mortiers et un matériel considérable."
Cette citation est accompagnée d'une décision du Maréchal commandant en Chef qui confère au régiment le droit au port de la fourragère aux couleurs de la croix de guerre. Le 18 décembre la fourragère est remise officiellement au 56ème RI à la porte de Passy par le Général Arbanere commandant la 15ème Division.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Jeu 15 Juin - 11:50

Citations des bataillons du 56 è RI:
1er bataillon:
Néant

2è bataillon:
Ordre de la Xè armée n°342 du 2 octobre 1918 par le Général Mangin.
"Le 2è bataillon du 56 è RI sous les ordres du Capitaine Pillegand , commandant provisoirement le bataillon, a conquis le 3 juillet 1918, dans un superbe élanet à la suite d'une âpre lutte à la grenade une ferme fortement organisée. A fait 40 prisonniers et pris de nombreuses mitrailleuses et engins de tranchée."

Ordre de la 15 è division à la suite des affaires de Champagne
"Le 2è bataillon du 56 è RI, sur les lignes avancées, du 25 octobre au 10 novembre 1915, a poursuivi avec la plus grande activité les travaux d'aménagement du secteur qu'il occupait, sous l'energique impulsion de son chef, le commandant Gaudy, sans soucis d'un bombardement parfois violent."

Ordre du Régiment par le Lieutenant-Colonel Greiner
"Le 2 è bataillon du 56 è RI, sous les ordres du Chef de Bataillon Jacob, a contenu, le 1er juin 1918, un ennemi superieur en nombre, l'empêchant de prendre pied dans Moulin-sous-Touvent. completement isolé pendant 12 heures à la tête d'un ravin, a donné le plus bel exemple de discipline et de dévouement en se maintenant sur ses positions et en permettant aux renforts d'arriver et de rétablir la situation."

3è bataillon
Ordre de l'armée le 10 mai 1915 par le Général commandant la Ière Armée
"Le 3 è bataillon du 56 è RI a attaqué et enlevé avec la plus brillante ardeur trois lignes de tranchées allemandes et s'y est maintenu malgré des bombardements intenses et des contre-attaques renouvelées de jours et de nuit."

Ordre de la Xè armée n°342 du 2 octobre 1918 par le Général Mangin
"Le 3 è bataillon du 56 è RI, sous les ordre du Capitaine Clave,  commandant provisoirement le bataillon, s'est porté le 3 juillet 1918 à l'assaut des lignes ennemies avec une ardeur admirable.  A vaincu de haute lutte les résistances opiniâtres qu'il a succesivement rencontrées, et pendant 7 heures de combat acharné a donné un exemple superbe de volonté, d'audace et de ténacité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Jeu 15 Juin - 11:50

Voici la croix élevée au bois d'Ailly en mémoire des braves du 56 è RI et des régiments de Bourgogne tombés au combat.



vue du bois d'Ailly à gauche de la photo a droite s'est plutôt en direction du bois brulé et dubois de la redoute. Les Français partaient du bas et les allemands les attendaient en haut pale .


Dernière édition par Admin le Jeu 15 Juin - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Jeu 15 Juin - 11:51

Je vous présente ma documentation sur le 56 è RI. Outre le JMO sur MDH il y a :
"EXTRAITS DU JOURNAL DE MARCHE DU 56 RI" dédicacé par mon arrière grand père à sa fille (ma grand mère). daté de 1919
"HISTORIQUE RESUME DU 56è RI PENDANT LA GUERRE 1914-1918"
Divers coupures de journaux.
Un carnet de note et de phots personnelle de mon arrière grand père.
Toutes les infos échangées et collectées sur les forums et associations
Je suis bien conscient de la chance d'avoir une telle documentation et de pouvoir vous la faire partager.
bien amicalement
:biere: Régis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Jeu 15 Juin - 11:51

L'église de Marbotte, ô combien symbolique, se trouve dans la forêt d'Apremont vers le bois d'Ailly au sud du saillant de St Mihiel. Ce petit édifice  fut épargné par les obus allemands il servait de morgue on y entreposait les corps. Une légende dit que la dalle suinte encore parfois du sang. Il existe par ailleurs une photo d'époque montrant le dépôt mortuaire. Aujourd'hui paisible lieu de recueillement et de souvenir, nombreux sont ceux du 56 è RI qui vinrent pleurer un camarade.



La petite église de Marbotte après l'interieur l'exterieur.


Dernière édition par Admin le Jeu 15 Juin - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Jeu 15 Juin - 11:51

Pour continuer l'insigne du régiment avec la devise "Dignes de nos aînés".




le drapeau (pas le vrai) du régiment retraçant ses hauts fait d'arme. J'arrive au bout de ma présentation pour l'instant je serais heureux de voir quelques effets de ce régiment pour completer ce post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Jeu 15 Juin - 11:52

Une photo du monument du 56 è RI à Mécrin base de départ pour le bois d'Ailly. La route qui monte derrière menait au boyau du 56 qui arrivait aux tranchées de 1ère ligne. Une longue marche d'approche pour se rendre au pied du bois. Puis il fallait monter vers le sommet de la colline où se trouvaient les tranchées allemandes. le no mans land de 10-15 mètres conduisait à de  violents combats à la grenade sous le feu des canons de l'artillerie de tranchée et des mitrailleuses.
Cette visite m'a permis de me rendre compte de la difficulté de la tâche des français. Rien ne vaut une visite pour comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 56e RI   

Revenir en haut Aller en bas
 
56e RI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: parcours de régiments :: parcours de régiments français-
Sauter vers: