histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite histoire de l'abbé Ducourant, curé de Vermelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3340
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Petite histoire de l'abbé Ducourant, curé de Vermelles   Lun 12 Juin - 21:05

post de redbull621

]

Voici la petite histoire de l'abbé ducourant curé de vermelles tué par les allemands en octobre 1914.

Jules Désiré Ducourant, curé de Vermelles, est né le 2 juillet 1856 à Robecq, dispensé de l’armée, il a été fusillé par les Allemands le 12 octobre 1914 à Vermelles, qui l'accusaient de communiquer des informations aux troupes françaises avec une lanterne du haut du clocher de l'église.

À la fin de la guerre, son corps n'avait toujours pas été retrouvé. Le tribunal civil de Béthune déclara constant le décès par jugement du 16 juin 1920.

Ce n'est que le 15 octobre 1931, sur les instigations de l'abbé Leu, nommé à Vermelles à la fin de la guerre, que son corps fut retrouvé dans la cour d'une ferme de la commune. Il reposait dans une fosse aménagée à la hâte, en compagnie de huit soldats allemands.

Ses funérailles furent célébrées le 29 novembre 1931, en présence de plusieurs milliers de personnes.

L'exécution de l'Abbé DUCOURANT - Curé de Vermelles -

Extrait du livre de Jean-Claude Boulanger " La Grande Guerre dans notre Région" pages 50 et 51 :

Vermelles  14 octobre 1914

"Depuis 2 jours les allemands observent que de jour, les aiguilles de l'horloge de l'église sont avancées ou reculées. La nuit, des signaux lumineux sont émis à partir du clocher. Le sous-lieutenant Von Holst de la 6° compagnie du 14ème F.A., observateur, se rend le soir dans le clocher et découvre le curé tenant une lanterne. Il s'avère qu'il s'agit du curé de Vermelles qui, par des signaux lumineux, à partir du clocher, renseigne les troupes françaises. Il est alors emprisonné. Au cours de son interrogatoire il décline son identité et se dit être l'abbé Ducourant curé de la paroisse. Il est sur ordre du Colonel Von Saint Ange fusillé en tant qu'espion."

Extrait du carnet de route du sous-officier Walter KNABE du 40° R.I. fait prisonnier à Vermelles :

…..le même soir (le 13) il se produisit ceci :"Tandis que de tous côtés nous étions soumis au feu des français, on aperçut une lumière dans le clocher, on monte et on trouve le curé et 2 femmes faisant des signaux. Naturellement  "Monsieur le curé" ne fut plus aussitôt qu'un cadavre et les 2 femmes furent dirigées vers le convoi de prisonniers."

Autre témoignage :

Jugement sommaire le 13Ordre d'exécution émane du colonel commandant le 40ème régiment de fusiliers:Fusillé le 14/10 à l'aube - 6heures(6 hommes visent le cœur - 6 hommes la tête) De là le fracassement de la tête constaté.

Rastatt le 30 juin 1931 :

Traduction d'une lettre envoyée par un prêtre allemand suite à la demande du curé de Vermelles

"De monsieur votre prédécesseur j'ai appris ce qui suit :Notre artillerie le faisait descendre du clocher de l'église l'ayant vu donner avec une lumière des signes aux troupes françaises. 8 soldats de l'infanterie le fusillaient de suite sur le lieu. Humainement dit je veux très bien comprendre le fait que ce bon monsieur qui voulait aider ses compatriotes. Beaucoup de nous auraient traité pareil mais avec la connaissance de risquer sa vie ?Monsieur le curé Ducourant a été enterré avec un fantassin, que l'âme de ce bon prêtre qui a certainement cru de faire une bonne action veuille reposer en paix"Signé : SCHACHTELE
Sources archives diocésaines d'Arras)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
Petite histoire de l'abbé Ducourant, curé de Vermelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite histoire drole ou pas
» Petite histoire des colonies françaises
» La petite histoire du forum des Fondus d'Eau Chaude
» Petite histoire du chocolat (09/09)
» une petite histoire ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: histoire de soldats-
Sauter vers: