histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Désertions et déserteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3340
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Désertions et déserteurs   Ven 9 Juin - 17:34

post de dupuydumazeldan

La desertion est aussi ancienne que l armee,et on sait que bien repris certains déserteurs peuvent devenir de bons soldats:regiment de Bournonville sous Mazarin,regiment de Saint Leger sous louis XV ou une affaire de passe volant fit 11 morts.129eme,130eme,131eme RI ainsi que 35eme et 36eme légers sous Napoleon.Pour avoir etudie les documents relatifs aux régiments de la Mediterranee(déserteurs du Midi et de l armee d Espagne)et de Walcheren(déserteurs du nord)viviers de ces unites,je puis vous informer qu avant de se prononcer sur le degre d une faute d un soldat il faut etudier son dossier en conseil de guerre.Avant la guerre,il y avait un conseil de guerre par region de corps d armee,sauf pour l Afrique du nord,ou le XIXeme CA avait des conseils repartis sur l Algerie,le Maroc et la Tunisie.
Avec la guerre,on maintient les conseils de guerre des régions des corps d armee pour les problèmes de l arriere:beuveries de depart parfois tres nombreuses a proximite des gares,bagarres entre soldats d unites différentes,refractaires etc.etc...mais on cree aussi des conseils de guerre de division qui suivent les troupes d un bout a l autre du front pour traiter les affaires dites de campagne qui concernent aussi bien les délits militaires(desertion,fautes diverses)que de droit commun internes a l armee(vols de denrées,revente d équipements etc.etc...).La justice militaire a eu a traiter de 1914 a 1918 plus de 50 000 affaires.
Les déserteurs de 1917 relevent de la circulaire du 18 avril 1916 et de la loi du 27 avril 1916 qui abrogent le decret du 6 septembre 1914 sur les cours martiales.C est la circulaire du 29 avril 1916 relative a l application de la nouvelle loi qui specifie les conditions de transfert de competence.
En clair,une plainte est deposee contre le déserteur et est traitee par le conseil de guerre de sa division. Ensuite,le soldat suit la trajectoire carcerale decidee par les juges.Pour les déserteurs,l éventail des peines est le suivant:peine de mort par fusillade,travaux forces en Guyane en cas de double infraction criminelle, reclusion en maison centrale,travaux publics en ateliers en Afrique du nord,ou penitencier militaire.

C est la circulaire du 6 novembre 1919 du Ministere de la Guerre(Direction du Contentieux/Bureau de la Justice Militaire)qui fixe le sort des déserteurs toujours détenus-les BILA libérèrent leurs suspendus de peine entre avril et octobre 1919-en France et en AFN.
France:penitenciers d Albertville,de Gaillon et de l Ile Madame
Algerie:ateliers de travaux publics d Orleansville et de Bougie
Tunisie:atelier de travaux publics de Téboursouk
Maroc:atelier de travaux publics de Dar Bel Hamrit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3340
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Ven 9 Juin - 17:35

post de sapete : Histoire d'un déserteur



Son oncle, de la classe 13, engagé volontaire en 1914, eut une histoire tragique: il fut envoyé sur le champs de bataille, je ne sais pas où, mais a fait Verdun et en 1917, découragé, entraîné, ou, peut être faible psychologiquement, déserta.

Il ne trouva pas d'autre point de chute que de se planquer chez ses parents à Paris, où naturellement, il fut pris par les gendarmes.

Apres, ce fut pour lui la procédure qui le conduisit en Afrique, je ne sais pas où exactement, peut être les Bat' d'Af où il mourut de mauvaises conditions,épuisement, fièvres, sous alimentation ou mauvais traitement, je ne sais.

Dans la famille, cette affaire est restée taboue, et les documents relatifs à ce garçon ont disparu.
Sa mère et ses frères et soeurs ont été très marqués par cette affaire. A moi quand j' étais gamin, et que je demandais à mes parents qui était cet oncle, on ne s'attardait pas pour en parler, même 50 ans après!

Aussi, actuellement, je fais des recherches pour savoir ce qu'il est advenu de lui, où il repose et la date de sa mort ne m'est même pas connue; les ancêtres ayant tout détruit en ce qui le concerne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
Désertions et déserteurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les déserteurs
» Bataille du cap Sicie, 1744.
» premiere guerre mondiale et déserteurs dans la marine
» LC #5 - Les Déserteurs temporels - Robert Silverberg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: Histoire générale, histoire locale-
Sauter vers: