histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la fabrication des drapeaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: la fabrication des drapeaux    Mar 24 Nov - 15:17

post de lepoiludeverdun

Bonjour,

Je vous propose un article sur les processus de fabrication des drapeaux français en 1917.




Sa fabrication appartient au service de l'artillerie ou tout du moins est effectuée sous sa direction et sa surveillance.
Il n'y a pas moins de 70 points de contrôles sur chaque drapeau. Chaque drapeau représente 250 heures de travail.
Son prix s'établit entre 28 et 30 louis ( 1 Louis = 20 francs soit un prix entre 560 et 600 francs )

Il faut considérer 3 parties principales :

- la hampe
- la lance
- l'étoffe

La hampe :

Elle est faite d'un morceau de frêne "de brin". C'est à dire qu'on emploie le coeur de jeunes frênes droits sans noeud.
Le bois est traité avec de la vapeur d'eau bouillante puis par la flamme pour lui conférer résistance et dureté.
Le bois est dressé, poli puis coloré à l'indigo.

La hampe doit pouvoir résister à la flexion ou rupture avec une résistance d'un kilogramme au cm linéaire.

La poignée :

Elle est en velours de soie, fixée par des clous en bronze ( composition 87% de cuivre et 13% d'étain )

La lance :

Elle est en bronze fondu et martelé. Sa composition est proche du bronze employé dans les canons.
Les clous utilisés pour fixer la toile sont de même nature que les clous utilisés pour la poignée ( bronze 87% cuivre et 13% étain )

L'étoffe :

C'est une soie dite "gros de Naples" en provenance d'une fabrique du Cévenol. Sa qualité est laissée à l'appréciation des services de l'artillerie.
Cette soie doit résister à 3 immersions de 3 jours  dans l'eau de pluie, chacun étant suivi d'un jour de séchage au grand soleil.
Elle doit par la suite résister à 3 immersions de 3 jours dans du vinaigre fort, chacun étant suivi de 2 jours de séchage au grand soleil.
La soie qui unit les 3 pans des 3 couleurs est à triple brin définit dans le cahier des charges.






Les parties peintes (couronnes et encadrements) :

Elles sont réalisées à l'or fin 990 millièmes.

Les parties brodées, franges, paillettes :

La broderie est réalisée à la main avec du fil d'or pur cousu sur une trame de soie.
Les franges sont réalisées par enroulement de torsades, de cannetille et de bouillon autour d'une âme de soie.
La vérification des parties peintes et brodées est réalisée par le corps des pharmaciens militaires.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
la fabrication des drapeaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fabrication d'une capsule
» Fabrication C5...
» Etapes de fabrication du timbre
» fabrication de bache fine
» Fabrication de bracelets d'amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: le militaria :: le militaria français :: autres dossiers-
Sauter vers: