histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cavalerie : les selles d'Officier Modèle 1884 Système DUVAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Cavalerie : les selles d'Officier Modèle 1884 Système DUVAL   Jeu 29 Oct - 16:38

post de MIMIESPASDAQUI

Modèle de selle unique de par son système de fixation des sacoches.

Il s'agit d'une invention brevetée par le Maître Sellier DUVAL qui a exercé à Saumur de 18.... à 19..... (données à préciser).

Notre ami Bothops Atrox nous a fait connaître une publicité datée de 1912 concernant ce système.

 

Voici l'objet tel qu'il m'est parvenu : 



A la voir sous cet angle, cette selle ne présente rien de particulier.

Mais lorsque l'on enlève les sacoches, on découvre le système simplissime mais ô combien intelligent du Maître DUVAL :



Notre docte ami Bothops Atrox nous a déjà présenté ce modèle de selle mais comme ses photos sont "enfouies" dans le sujet général, je le répète, j'ai cru utile de le distinguer une bonne fois pour toutes. 

La marque du Maître Sellier est apposée sur la partie femelle du système d'accroche sur la selle :



sur la partie mâle du système d'accroche sur les sacoches 



ainsi que sur les couteaux d'étrivières :



Le pommeau de selle est différent de ce que l'on peut communément rencontrer : 

 

Les 2 dès situés juste derrière le troussequin sont biaisés vers l'avant. Au passage, vous remarquerez que la plaquette nominative a été retirée. Dommage !




Je pense que ces selles étaient acquises par des officiers (très) supérieurs si l'on en juge par la qualité et la finesse du cuir, la qualité de fabrication et par le fait que sur les 4 selles que je connais au moins 2 recevaient une palette amovible.

Cette selle en ma possession est l'une des 2 que je connais... mais elle m'est parvenue sans cet accessoire. (Si jamais quelqu'un.......)



Le crampon de gauche n'est pas celui d'origine à l'instar de celui de droite. Donc je serai aussi intéressé par un tel crampon, celui de gauche ira alors directement chez l'un d'entre nous qui m'a dit avoir besoin de tels accessoires.


La matelassure est également de grande qualité :




Pour une comparaison plus facile voici l'envers des sacoches :



Je vais lui adjoindre des étriers plus adhoc que ceux dont elle était munié à son arrivée. Il sont en bronze moulé et ne dépareilleront pas cette superbe selle. Je dois bien avoir également dans mes réserves un baudrier porte-sabre de même patine. 



Une dernière photo







post de bothrops atrox

pour poursuivre ce sujet ouvert par MIMIESPASDAQUI, voici les deux selles équipées du système du à Raoul DUVAL, maitre-sellier à Saumur, en ma possession :

La première est à palette amovible. En voici quelques images ainsi qu'un petit montage destiné à montrer les éléments d'assemblage portés par les sacoches et la selle :









La selle, à réception, avant toilette et graissage :







La palette amovible :




La sacoche, sur fond bleu, qui a servi au photomontage n'est pas une de celles qui équipent la selle.
Elle fait partie d'un lot, sacoches de pommeau et mono-sac, acquis séparément, indépendamment de toute selle.
Ces sacoches présentent un "crochet", espèce de "tirette" qui s'engagerait dans un crampon passant à travers la mortaise entourée de rouge et verrouillant celui-ci de l'intérieur ?





La marque de "Raoul DUVAL" apparait sur la partie mâle du verrou de sacoche ainsi que sur le cuir de tous ces éléments, sacoches et mono-sac.


Une autre selle, à palette fixe, cette fois :

- à réception, posée sur une couverture ne convenant pas à cette selle :



reçue avec son mono-sac arrière :



Elle porte toujours sa plaque nominative que la personne, descendant de cet officier de cavalerie, a bien voulu ne pas démonter, sur ma demande et mon engagement de ne pas divulguer l'identité de l'ancien propriétaire :



Je n'ai pu, jusqu'à présent, lui trouver de sacoches adaptées.
Il faut savoir qu'il existe au moins deux diamètres de "verrous" mâle et femelle, ce qui vient compliquer les recherches car ces sacoches ne courent pas les rues. Et même lorsque les parties mâles, portées par les sacoches, du verrou sont compatibles avec la partie femelle portée par la selle, la position des passants des courroies de sacoches ne coïncide pas forcément avec les dés de la selle... Sad .

J'ai un peu complété son équipement avec un portemanteau en cuir noir , baudrier porte-sabre et porte-cartes, et mise en situation sur un tapis d'officier subalterne et un autre d'officier supérieur :









Avec un sabre.. "du commerce"  Embarassed , juste pour le "fun"  Razz   :



Dernière édition par Admin le Jeu 29 Oct - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Jeu 29 Oct - 16:42

post de MIMIESPASDAQUI


Un grand merci pour nous permettre de faire une première comparaison entre 3 selles produites par Raoul DUVAL.

Tout d'abord, je note que le dé de sacoches à l'arrière du pommeau est, sur vos 2 selles, enchappé sur un petite patte de cuir comme sur la plupart - pour ne pas dire la quasi totalité - des selles d'officier Mle 1884 alors que sur la mienne il est pris dans la couture du panneau. Je rappelle que l'anneau sur la mienne est "biaisé".... pareillement des 2 côtés.

Seconde observation au niveau des crampons vissables de la palette amovible. Sur la mienne, ils sont différents l'un de l'autre et celui qui me paraît être idoine.... n'est pas du même modèle que les vôtres car c'est celui à droite qui est de forme plutôt arrondie (par rapport à l'autre monté sur le côté gauche du troussequin qui est plutôt de forme carrée).

Troisième observation, le montage du crampon de pommeau et le pommeau lui même me semblent quelque peu différents ce qui traduit vraisemblablement une évolution dans la fabrication ou une fabrication exécutée par une personne différente. Maître Raoul DUVAL devait très certainement employer du personnel.

Quatrième observation : je distingue sur votre selle à palette amovible une boucle qui dépasse de l'avant du siège. Sur les 2 autres exemplaires, nous retrouvons le dé enchappé pour la fixation de la sangle-poitrail. Une petite pièce en laiton, positionnée justement sous cette fixation sur votre selle à palette fixe,  excite ma curiosité. A quoi sert-elle ? 

Cinquième observation : cette dernière selle présente des crampons de maintien de courroie de sacoches de part et d'autre de son  pommeau. J'aurais donc tendance à dire que c'est la plus ancienne des trois. Le système DUVAL n'avait peut être pas encore démontré que ces crampons devenaient obsolètes par le fait.

Sixième observation : la matelassure de la mienne est faite de cuir, les vôtres sont en toile de treillis.

Nous pouvons également observer, vérifiant en cela votre assertion qu'il est difficile voire impossible d'appairer des sacoches qui n'ont pas été fabriquées en MEME TEMPS que la selle, que les passants de courroie sur les sacoches ne sont pas positionnés sur des niveaux comparables.

Je constate que sur votre selle à palette amovible la plaquette nominative a aussi été retirée.

Les photos de ma présentation vous montrent cette selle telle que je l'ai reçue, c'est à dire magnifiquement entretenue. Je n'y ai encore strictement rien fait dessus car j'accorde tout mon temps libre à la construction de mon "cabinet secret" qui recevra sur ses 50 et quelques mètres carrés l'ensemble de ma collection. 

Maintenant il ne nous reste qu'à crier ensemble et très fort "LA FOUINE" afin que notre ami nous fasse le plaisir de nous montrer la sienne, quatrième modèle dont je connais l'existence.





post de bothrops atrox

j'essaierai de répondre, en plusieurs étapes, aux questions que vous vous posez à propos des selles dont j'ai mis les photographies en ligne.

- L'enveloppe de la matelassure, tout d'abord : si elle est bien en toile pour la selle à palette amovible, elle est, par contre, en cuir, pour l'autre modèle, à palette fixe.

- pour le "coulisseau" en laiton de la selle à palette fixe, ainsi qu'en ce qui concerne le profil des crampons vissables des palette amovibles, j'ai retrouvé cette photographie, qui appartient, je crois, à stabsveterinär, et qui a déjà été postée plusieurs fois sur ce forum :



Si on s’intéresse de plus près à la selle, on y relève le même "coulisseau" ou "pontet" de laiton que sur la selle à palette fixe que je possède, et les crampons, vraisemblablement vissables, du troussequin paraissent plus arrondis que rectangulaires :



j'aurai voulu le faire exprès... Smile. C'est presque ça ! :



Cela ne m'a pas permis, en tous cas, de découvrir l'utilité de cet élément en tôle de laiton.
Cela ne m'explique pas, non plus, l'existence d'un autre crampon, situé en dessus de cet élément, et que j'ai entouré en rouge.
J'ai une hypothèse que serait que le propriétaire de la selle que je possède aurait opté pour un autre système, plus classique, de sacoches sur chapelet, avec, peut-être un dispositif "à clavettes", ce qui aurait entrainé ces ajouts, inutiles dans le système DUVAL.

La selle présentée a été, au cours de son histoire, restaurée par un sellier au niveau de son pommeau, lequel avait, vraisemblablement, subi, par frottement et usure, les mêmes dommages que la selle que possède le membre "la fouine" et dont quelques photographies se trouvent dans la première partie (?) du sujet sur le harnachement de cavalerie.
Si la publicité pour le système DUVAL que vous avez mise en ligne en tête de votre post, vante l'absence de chapelet et l'abaissement de la "main de bride" que cette absence permet, il n'en demeure pas moins que le pommeau se trouve ainsi exposé et, semble-t-il sujet à une usure plus rapide ?


deux photographies du modele de selle du membre Lafouine :






Constatation : la fixation du '"téton" sur les sacoches diffère complètement des nôtres.

La détérioration des pommeau de selles vient très souvent du fait qu'elles sont posées debout, en appui sur le pommeau et sur le devant des quartiers. Cette position n'est pas très stable et souvent les selles tombent vers l'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
Cavalerie : les selles d'Officier Modèle 1884 Système DUVAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» uniforme cavalry federal
» Le duc de Rohan
» Bouton à la grenade - Infanterie ou Cavalerie - Troupe - modèle 1871-1915
» Coupe-chou de cavalerie
» les charges de cavalerie a waterloo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: le militaria :: le militaria français :: autres dossiers-
Sauter vers: