histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 IR113 et 29e Division d'Infanterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3340
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: IR113 et 29e Division d'Infanterie   Ven 11 Oct - 3:04

post de Scipion590

L'IR 113 (Freibourg im Bresgau) appartient lors de la mobilisation à la 29 DI (57 BI)du XIV AK (Sud du grand duché de Bade et Haute Alsace). Petite particularité cette division possède 3 brigades d'infanterie (57,58 et 84).
La division combat le 9 août à Mulhouse. Le 14 elle prend la rive droite du Rhin, en passant par Saverne, et prend part à la bataille du 20, après avoir franchi la frontière française en Lorraine. Après des pertes considérables, elle se replie sur Dieuze, et prend place sur le front à La Haye? (Peu être Fey en Haye, à l'ouest de Pont-à-mousson).
Il est transféré au nord d'Arras (62) au début d'octobre 1914 (front la Bassée, Ablain Saint Nazaire).
Entre octobre 1914 et mai 1915 les régiments de la 29 DI subissent de lourdes pertes sur le plateau de Notre dame de Lorette. La 58ème brigade comporte un plus grand nombre d'alsaciens et de Lorrains que les autre brigades, elle subit de très lourdes pertes au cours de cet hiver. A titre d'exemple,fin novembre l'IR 142 avait déjà perdu 44 officiers et 2603 hommes , tués, blessés....entre le 8 mai et le 13 l'IR 114 perd 1000 hommes. En mars, la 84 BI est transférée à la 52 DI nouvellement crée. A partir du 15 mai, la division est positionnée en arrière du front sur les environs de Lens, Pont à Vendin, Henin-Liétard.
Elle retourne en ligne à compter du 25 mai (Souchez – Fond de Buval- château de Carleul) et y subie encore de très lourdes pertes.
Le 13 juin elle est relevée de son secteur et se positionne le 18 au sud-est de Reims (entre Sillery- la route de Beine et Prosne). Le 15 septembre 1916, l'IR 113 change de brigade au sein de la division et rejoint la 58 brigade (la 57ème rejoignant la 212 DI nouvellement mise sur pied). La division tient cette ligne jusqu'au début de novembre.
Durant son séjour dans les environs de Reims, la 29 DI fourni un bataillon supplémentaire à l'IR 113 lors de la bataille de Champagne, il comporte donc maintenant 4 bataillons. Le 19 et le 20 octobre 1915, les IR112 et 142 subissent une attaque au gaz dans le secteur de La pompelle – Prosnes. Le division aura des pertes insignifiantes entre juin et novembre 1915. A partir du 10 novembre, la 29 DI abandonne son secteur et se rapproche de l'est sur Tahure- Butte du Mesnil (le 23 novembre), elle y restera jusqu'à la fin de septembre 1916.

Durant l'hiver 1915-1916, la division tient son secteur du front (Tahure-Butte du Mesnil) sans évènements notables. Elle en profite et met ses bataillons à l'entrainement dans le secteur de Vouziers.
A la fin de septembre 1916, la division est transférée dans la Somme. Après cette période les deux divisions du 14 AK seront nommées « divisions volantes ». L'IR 114 est placé en arrière du reste de la division et rejoint à cette période la 212 DI (puis plus tard la 199 DI). Le 4 octobre, la 29 DI rentre en action à l'est de Cléry (sur Somme (80). Elle sera maintenue sur le secteur jusqu'au début de février 1917. Le 31 janvier chaque régiments qui comporte 4 bataillons depuis l'automne 1916, est réduit à trois. Les hommes ainsi mis à disposition servent à renforcer les 3 derniers bataillons existants.
1917
Le 15 février 1917, la 29 DI travaille sur la ligne Hindenburg au nord de Saint Quentin (02).
Transférée à Rethel le 1er avril elle est engagée au sud de Nauroy (ouest de Cornillet ? ) le 17, elle y subie encore de très lourdes pertes. Relevée le 20 avril elle est réapprovisionnée en hommes par des conscrits de la classe 1918 et les hommes de l'IR 626 dissous fin avril. Du 10 mai jusqu'à la mi-juin elle retourne sur son secteur de Tahure-Butte du Mesnil. A partir du 14, elle se positionne en arrière du front et se repose dans les environs de Vouziers (est) et de Attigny.
Les 3 régiments de la division reçoivent alors un important re-complètement en homme de la classe 18 et les derniers hommes de la classe 17 encore disponibles (incorporés en octobre 1916).
A partir du 10-12 juillet la 29 DI rejoint le front de Verdun et en particulier le secteur du bois d'Avocourt. Elle subie l'attaque française du 17 qui lui inflige de lourdes pertes.
Le 1er aout la 29 DI lance une contre-attaque pour reprendre les positions perdues dans l'attaque du 17. Maintenue sur l'arrière pendant quelques jours, elle est engagée d'urgence lors de la nouvelle attaque française du 20 et tente une nouvelle contre-attaque qui échouera (à l'ouest de la côte 304). Lors de cette contre-attaque, l'IR 142 se fera remarquer par sa pugnacité, mais aussi par un manque de cohésion et des défauts de liaison récurrents entre ses éléments. Les mitrailleuses françaises lui feront payer très cher ces maladresses.
Relevée les 24-5 octobre elle reste dans les environs de Joeuf (Landres, St Georges et alentours) pour y être réorganisée. Les pertes parmi les soldats de la classe 1918 sont considérables (appelés en juin, ils avaient été envoyés au front après seulement deux mois d'instruction comme la 5ème cie de l'IR 142 par exemple).
A partir du 6 octobre, la division rejoint la ligne de front sur la rive droite de la Meuse (nord de la côte 344). Elle tient ce secteur jusqu'à fin décembre.
1918
Au 1er avril la division tient le secteur de Beaumont, elle y est relevée par la 19 EDI. Elle reste dans les environs de Montmédy, Virton, du 6 au 25 avril. Les effectifs des compagnies sont descendus à 180, 200 hommes chacune.
Les 25 et 26 avril, la division est acheminée par rail en Belgique (via Sedan-Charleville-Namur-Bruxelles- Courtrai). Puis à pied, elle prend la direction de Werwicq ou elle reste jusqu'au 30. Elle rejoint ensuite le front au nord-est du Mont Kemmel dans la nuit du 1er au 02 mai.
Elle entre en ligne le 15 mai à Kemmel. Les pertes dues aux tirs d'artillerie sont considérables. Elle est relevée par la 8 DI et recule jusqu'au secteur de Oostroosebeke (nord de Courtrai) jusqu'au 14 juin. Dans la nuit du 14 au 15, la division entre en ligne à l'est de Langemarck, pour relever la 49 DIR. Le 15 juillet, c'est la 49 DIR qui relevera la 29 DI, qui restera près de Gits (Roulers) jusqu'au 25. Puis elle rejoint Laon (02) et se retrouve au repos à Malmaison (ouest de Laon). Puis elle rejoint le front de Vesle en camion.
Elle est positionnée dans le secteur de Courlandon (est de Fismes) du 1er au 31 août et se retire sur l'Aisne (Maisy ?). Elle y reste jusqu'au 8 septembre. Jusqu'au 15 elle reste dans les environs de Laon, puis est engagée dans le nord de l'Aisne (Allemant) du 16 au 24 septembre. Elle se repliera sur le canal de l'Ailette (à l'est d'Anizy et Chavignon) et sera relevée le 1er octobre.
Elle rejoint Laon le 02 octobre et est acheminée par train et par camion à Fresnoy le Grand, pour rejoindre le front dans ces environs. L'attaque Française des 7 et 8 force la 29 DI à reculer par Croix- Fonsommes et Seboncourt. Le 13 elle est relevée par des éléments de la 81 DIR, mais reste à proximité. Le 18 elle est à nouveau engagée dans le sud de Le Cateau (Ribeauville). Début novembre, elle se retire par l'axe Fremy, Prisches en direction d'Avesnes où elle est identifiée pour la dernière fois le 7.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
IR113 et 29e Division d'Infanterie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 27e Division Alpine
» [Retrokit] Pause "Méchoui" (infanterie coloniale).
» insigne
» Chasseur "Muletier "
» Ohmaha la sanglante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: parcours de régiments :: parcours de régiments allemands-
Sauter vers: