histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 4e Division d'Infanterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3340
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: 4e Division d'Infanterie   Mar 12 Fév - 1:47

post de Scipion


Au début du conflit, la 4ème division combat jusqu'en novembre sur le front ouest. Elle est transportée à Rheydt les 9 et 10 aout et entre en Belgique le 14 et le 25 en France. Combattant à Sailly-Saillisel (80) le 28, elle rejoint Grand-Morin ( ?) le 5 septembre et est engagée à Acy en Multien le 6. Elle se retire par le nord de Soissons et se repositionne à la fin du mois de septembre au sud de Roye. Elle campe sur cette position jusqu'à fin octobre. Elle est localisée à proximité de Ypres en novembre.
Puis elle rejoint la Russie et prend part à la seconde offensive sur Varsovie.
En Janvier 1915, elle prend part à la bataille de Bolimow (Pologne). En février elle est dans les Carpathes (Armée Sud sous Linsingen). Elle sera engagée sur l'offensive de Lemburg. A compter du 27 septembre, elle est relevée dans la région au sud de Baranovitchi et mise au repos à Kobryn en prévision de se son retour sur le front ouest.
La 4 DI rejoint les environs de Sedan, au début du mois d'octobre. Après quelques jours de stationnement elle rejoint le nord de Tahure. Le 30 octobre, la division prend part à l'attaque de la butte de Tahure et y subie de lourdes pertes. Début novembre, elle rejoint la Champagne et en particulier la région de Reims où ses unités sont utilisées dans les tranchées à compter du 8 novembre. Jusqu'au début d'avril 1916, elle tient le secteur nord-ouest de Prunay. Puis à compter de cette période, elle reste dans les environs de Rethel. Début mai, la division se trouve dans la région de Verdun. Elle prend part le 4 à l'attaque de la côte 304, où elle subie encore de lourdes pertes. Relevée le 15 mai, elle est mise en stationnement dans la région de Mouzon et Carignan, puis reste dans la région de Damvillers. Début juillet, elle tient le secteur de Thiaumont lorsque les Français reprennent leurs offensives dans la région. Ses pertes sont considérées comme exceptionnelles.
Le 3 aout, elle quitte le secteur de Thiaumont pour rejoindre celui de Cumières (le mort-homme ?), sur la rive gauche de la Meuse (au 5 aout). Fin septembre, la division tient le secteur de Malancourt et Avocourt. Relevée fin octobre, elle rejoint Dun. Après une courte période de stationnement, elle retourne en ligne en décembre au nord-est de Vaux. Elle reste sur ce secteur jusqu'au 17 avril. Elle relève la 10ème DIR dans la région de Satigneul ( ?) (dans la nuit du 15 au 16 avril). Elle reste sur le secteur et subie les attaques Françaises du 16 avril et 4 mai. Le 5 mai, elle est relevée et s'installe en camp dans la région de Caurel. Le 7 mai et les jours suivants, elle entre en ligne dans le secteur de Grille Mont Haut ( ?)et y reste jusqu'au 9 juin. La division est mise en réserve à compte de cette date dans la région de Epove-Warmeriville. Elle sera repositionnée à compter du 19 juillet et jusqu'à fin octobre dans le secteur de Moronvilliers (Ponfaverger probablement).
A la fin du mois d'octobre, elle est transportée à Juniville et entre en Belgique où elle tient le secteur de Poelkapelle (nord de Ypres) jusqu'au 24 novembre. Puis ce sera les tranchées à l'est d'Armentières du 30 novembre au 11 janvier 1918. Elle est relevée du font d'Armentières le 23 janvier 1918 et reste à l'instruction dans l'Oise (sud-ouest de Deyuze ?). Après 4 semaines de formation, elle rejoint Roubaix, le 16 mars puis Douai les jours d'après. Puis elle prend la direction de Neuville Saint Rémy, dans la banlieue de Cambrai. La division est regroupée en entier au sud d'Inchy (en Artois) dans la nuit du 20 au 21 mars.
Le 21, elle est engagée lors de la bataille de Picardie, et avance par Doignies et Hernies. Elle stationne jusqu'au 24 sur ce dernier site, et est à nouveau engagée du 26 mars au 6 avril à Miraumont. Hébuterne et Colincamps. Il est mentionnée qu'elle subie de très lourdes pertes.
Relevée du front d'Hébuterne le 6 avril, la division reste en stationnement deux semaines dans les secteurs de Bapaume-Cambrai. Puis elle progresse par le nord pour rejoindre le front de la Lys via Douai et Lille.
Elle est retrouvée en ligne à l'ouest de Merville du 23 avril au 4 mai. Placée au repos au nord de Tournai, la division est reconstituée et préparée pour les futurs engagements.
Elle rejoint Loos le 30 juin, puis Sailly sur la Lys pour le 18 juillet.
La 4 DI est à nouveau en ligne le 27 juillet à Merris (ouest d'Hazebrouck) . Elle concède 500 prisonniers le 18 aout à Méteren. Le 30 aout, elle recule. D'abord pour Bailleul, puis plus tard Bac Saint Maur (Steenwerck ?), et Fleurbay.
Elle est relevée de Fleurbay ( ?) le 11 octobre.
Du 11 au 21, la division est signalée comme stationnée dans les environs de Denain.
Elle est à nouveau engagée à l'est et au nord-est de Solesmes, puis Le Quesnoy. Ensuite c'est la retraite via Beaurain, Ghissignies et Ruesnes. Elle passe en seconde ligne le 1er novembre, mais est à nouveau signalée dans les environs de Le Quesnoy le 5. Elle se retire par Locquignol, Maubeuge où elle signalée pour la dernière fois le 9 novembre 1918.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
4e Division d'Infanterie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 27e Division Alpine
» [Retrokit] Pause "Méchoui" (infanterie coloniale).
» insigne
» Chasseur "Muletier "
» Ohmaha la sanglante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: parcours de régiments :: parcours de régiments allemands-
Sauter vers: