histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La BOMBARDE D.R.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: La BOMBARDE D.R.   Ven 28 Sep - 0:18

dossier de Jager14



Voici un dossier concernant la fameuse et méconnue bombarde GARNIER ou D.R.
Elle a été conçue fin 1916 et distribuée sur le front début 1917.
On ne connait pas le nombre d'exemplaires de ces bombardes.


(Musée de Bruxelles)

On utilise la bombarde lors d'une attaque offensive pour faire barrage sur les flancs en même temps que les mitrailleuses. Elle consolide aussi l'occupation des fronts conquis en brisant les contres-attaques.
La bombarde est utile pour la préparation des attaques locales et contre des points de résistance isolés ou dépassés. Elle est indiquée pour les coups de mains par plusieurs batteries de 3 ou 4 bombardes chacune.
En situation défensive on l'emploie pour des tirs de barrage et de harcellement sur les lignes ennemies.



Description et fonctionnement de la bombarde D.R.

La bombarde est composée de quatre éléments de lancement fixés sur un bâti commun en fers profilés simulant la charpente d'un toit dont les chevrons seraient inclinés à 45°.
Chaque élément de lancement est constitué à l'aide d'un canon de fusil Gras 1874 tronçonné et tourné.
Sur la partie cylindrique sont emmanchés un premier mandrin (2), une entretoise double (3), un second mandrin (4) et une rondelle (5).
L'extémité du canon est filetée et reçoit un écrou de blocage (6) qui maintient en place les éléments et un écrou borgne (7) qui obture le canon.
Des trous (Cool (9), percés dans le canon suivant l'axe des mandrins, permettent au gaz de la cartouche d'agir sur les fonds des deux grenades et de les lancer simultanément.
Les ressorts spéciaux (10), dont l'extrémité s'engage dans l'un ou l'autre des trous percés dans les mandrins, permettent de limiter l'enfoncement des grenades et de règler la portée de tir.
Les éléments sont boulonnés sur les chevrons de l'une des faces inclinées du bâti au moyen de prolongement fileté (13) dont sont munis les mandrins.
On enfile ces prolongements dans des trous percés dans les chevrons et on visse les écrous (14).



Voici deux éléments : l'un de grenier, l'autre du térrain.
La grenade est en coupe didactique.
Chaque élément comporte le N: de série de la bombarde.












post de killer2lamor

pour compléter ce post, voici la notice de la bombarde:







et une photo d'époque en situation:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
La BOMBARDE D.R.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bombarde du Temeraire
» La bombarde Dulle Griet
» Bombarde du XVème S.- terminée
» bombarde en marche chroniques de Berne
» bombarde mortier, musee de l'armée Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: le militaria :: le militaria français :: armes et accessoires, armes blanches, munitions etc.-
Sauter vers: