histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les travailleurs chinois en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: les travailleurs chinois en France   Dim 8 Juil - 23:43

post de admin


voici un post sur les travailleurs chinois en France,


En mai 1916, un accord est finalisé avec la Chine. Les autorités françaises et britanniques recrutent massivement des travailleurs chinois, les "coolies". Ils signent un contrat de 3 ans, stipulant qu'ils travailleront 10 heures par jours 7 jours sur 7 et qu'ils seront bien payés
Ils arrivent en France des la fin 1916 et vivent dans des camps encadrés par les soldats.
Entre 1916 et 1918, 140 000 Chinois arriveront en France, 96 000 seront affectés à l'armée britannique (Labour Corps), 37 000 à l'armée française et 7000 sont mis à la disposition de l'armée américaine (février 1918)
Ils ont normalement signé un contrat pour travailler dans l'agriculture et l'industrie, en réalité la majorité d'entre eux sera employée à proximité du front.
Ils sont employés comme manoeuvres, manutention de matériel, au creusement de tranchées ou d'abris, l'entretien des voies de communication (routes et chemins de fer..), construction de dépôts, reconstruction etc. Ils sont également employés comme dockers dans des ports comme Dunkerque, ou dans des usines comme Renault et Schneider, dans l'aéronautique...
En 1918, leur principale tâche est d'exhumer et d'enterrer les cadavres et de déminer le terrain des nombreuses munitions souillant le sol.
Leur mission se termine en 1919 et ils retrouveront leur pays d'origine cette même année. Quelques 3000 décideront de rester en France, dans les grandes agglomérations, ce qui constituera la premiere vague d'immigration chinoise en France.
Les historiens estiment à plusieurs dizaines de milliers le nombre de ces ouvriers morts en France. Les principales causes de mortalité sont les maladies, la grippe espagnole, les accidents, les explosions de munitions.

Ils sont enterrés pour la plupart dans les carrés militaires britanniques. Affectés à de tristes besognes, au ramassage des corps, beaucoup sont morts de maladie.





quelques cimetières chinois en France
-9 dans le Pas-de-Calais dont 1 à Sains en Gohelle, 1 à Saint Etienne au Mont
-4 dans la Somme dont 1 à Noyelle sur mer, 1 à Nolette
-1 dans les Bouches du Rhône
-1 en Seine Maritime à Saint-Sever
-1 dans l'Oise
-1 dans les Vosges





Sources

http://netia62.ac-lille.fr/bull/0623897Z/les%20travailleurs%20chinois.html

http://latrentequatrefnso.unblog.fr/2010/02/25/les-travailleurs-chinois-pendant-la-premiere-guerre-mondiale/

http://en.wikipedia.org/wiki/Chinese_Labour_Corps

http://a.gouge.free.fr/bohain%20photos/souvenirs/travailleurs%20chinois.htm





post de bourlonwood

Voici quelques vues du cimetiere de Nolette
J'y avais photographié la tombe de l'un d'eux mort le 11 novembre 1918
Et d'un autre décédé en 1920...





Ils étaient très mal considerés à l'époque et souffraient du racisme. Il leur était interdit de "fréquenter" les blancs
Pourtant certains, bravant les interdits, tant sur les rencontres que sur leur retour en Chine quasi imposé, ont fondé famille et leurs descendants vivent encore dans la Somme.



post de minen

En effet, ces malheureux ont été un peu oubliés par la mémoire collective.
Sur les arrières de front, on retrouve parfois la trace de leur passage. J'ai souvenir d'inscriptions chinoises (ou indochinoises, j'avoue ne pas savoir faire la différence) dans le secteur du Chemin des Dames. Un ami y avait d'ailleurs retrouvé de petits flacons avec des caractères chinois.


Je sais qu'au cimetière de Munster il y a une tombe d'un indochinois tué en 1920 à la suite d'un désobusage ou simple dépollution malheureuse mais je n'ai jamais vu d'autres tombes chinoises dans cette région.


photo de la tombe d'un homme qui repose au cimetière de Munster. Il était en poste au camp Castelnau à Munster. Il serait mort suite à l'explosion d'un obus.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Dim 28 Déc - 19:24

post de Byng-Boys

posée sur un quotidien de mai 1917, édité à Hong-Kong, une photo particulière d'un travailleur Birman, muni d'une superbe ombrelle et d'un foulard de soie. Il s'agit certainement d'hommes affectés au CLC (Chinese Labour Corps) dans le nord de la France.
 

 
 
 

 



 
 
Détail d'une douille de 18Pr gravée d'un splendide dragon Chinois.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
les travailleurs chinois en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les travailleurs Chinois quittent l’Algérie à cause du racisme
» Dictons chinois
» Vos prénoms en chinois
» Mon carrousel ["tourbillon"] Chinois
» Le riz comme au Chinois du coin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: histoire générale-
Sauter vers: