histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Général Henri BERTHELOT, L'organisateur de l'armée roumaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Général Henri BERTHELOT, L'organisateur de l'armée roumaine   Dim 8 Juil - 20:38

post de jupiter





Fils d’un gendarme qui deviendra officier, Henri Mathias BERTHELOT est né à Feurs (Loire). Au hasard des affectations de son père, il est lycéen à Lyon.

Sorti de Saint-Cyr 4ème de la promotion "Egypte", il est affecté en Algérie au 1° Zouaves, puis 15 mois plus tard, il est au Tonkin, où il reçoit le baptême du feu. Il est rapatrié en 1887 au 96° RI à Gap. Il est ensuite élève à l’école de guerre, dont il sort en 1891. Capitaine, il alterne ensuite commandements en unités et postes d’Etat-Major sous la protection du général Brugère.




En 1903-1906 il commande le 20° bataillon de Chasseurs à piedà Baccarat. Lieutenant-colonel, il est secrétaire du comité technique d’état-major. Général de Brigade fin 1913, il est appelé à l’Etat-major général, auprès de Joffre, il participe à la mise en place du plan XVII. La guerre déclarée, il est du conseil de guerre qui décide de la bataille de la Marne (4/09/1914). Il se distingue à la tête d’une division, la 53° de réserve (Artois 1915), puis du 32° corps d’armée (Verdun avril-juin 1916).

Mais c’est sur un terrain étranger que Berthelot va donner toute sa mesure : c’est un colosse grand et large, un gros travailleur avec un esprit clairvoyant. En août 1916, la Roumanie est entrée dans la guerre, sans y être bien préparée et le gouvernement roumain fait appel en octobre à une importante mission françaiseconfiée à Berthelot, qui devient conseiller de l’Armée Roumaine, repliée à Iasi en Moldavie. Berthelot s’emploie à créer une armée roumaine moderne et à l’équiper ; il conseille aussi politiquement le Roi Ferdinand Ier. De nombreux cadres français participent à l’instruction des troupes et à la création d’une aviation. Les roumains passent à l’offensive en été 1917 avec succès. Mais la défection russe et le ralliement de l’Ukraine à l’Allemagne contraignent en mars 1918 la Roumanie à déposer les armes et la mission française au retour en traversant toute la Russie du sud au nord.




Après une mission aux Etats-Unis, le Général Berthelot conduit la 5ème Armée lors de la contre-offensive en Champagne (juillet-août 1918), puis est nommé commandant de l’Armée du Danube, qui appuie la Roumanie, qui a repris les armes (novembre 1918). Au côté du roi Ferdinand, il entre à Bucarest en vainqueur (1er décembre 1918). Les traités de paix sont très favorables à la Roumanie, dont le territoire est largement agrandi, en particulier de la Transylvanie et de la Bessarabie (actuelle Moldavie).

Berthelot est ensuite gouverneur militaire de Metz, puis de Strasbourg ; il quitte l’armée en 1926 ; en 1930 il est accueilli en héros national en Roumanie. Décédé à Paris en 1931, il est inhumé à Nervieux (Loire). Aujourd’hui encore, il n’est pas oublié par la Roumanie, qui en 1997 a offert un buste de Berthelot à la ville de Strasbourg.








En 1923, en signe de reconnaissance de la contribution de l'armée française à la libération de la Roumanie, il reçoit du roi Ferdinand Ier et de la reine Marie de Roumanie une propriété confisquée à la famille Nopcsa, aristocrates austro-hongrois, située dans le village transylvain de Farcadin, ainsi qu'une palme de reconnaissance conservée dans l'église du village. L'acte de cession inclut un manoir ainsi que 70 hectares de terrain agricole, un verger et de la forêt, dont les revenus annuels sont destinés, selon le désir du Général, à l'Académie militaire Roumaine, pour financer des bourses d'étudiants roumains en France.

Du vivant même de celui-ci, le conseil communal rebaptise la commune "General Berthelot".

En 1965, pendant la dictature communiste roumaine, son nom est changé en "Unirea" (union) et la villa du général est transformée en entrepôt agricole et pillée.

Après la chute du président communiste Ceausescu, un référendum local approuve en 2001 le retour à l'appellation "General Berthelot".

De nombreux établissements scolaires, rues, boulevards,... portent son nom en Roumanie.

Voir cet excellent site sur le général Berthelot

http://www.forez-info.com/encyclopedie/histoire/174-le-general-berthelot-un-forezien-heros-national-en-roumanie.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
Général Henri BERTHELOT, L'organisateur de l'armée roumaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Centenaire de Sidi-Brahim
» DT de navarre - Henri IV - CGKL.230
» Les Cerises noires, Henri Debluë
» [Loevenbruck, Henri] La Moïra - Tome 5: La légende des Druides
» [Troyat, Henri] Les Semailles et les moissons - Série

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: les protagonistes-
Sauter vers: