histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 IR 162 et 17e DIR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3346
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: IR 162 et 17e DIR   Mer 4 Juil - 14:00

post de Scipion590



L'IR 162 est le régiment d'infanterie de Lubeck (Ville Hanséatique). l'IR 162 porte une cocarde croix rouge sur fond blanc Il a été créé le 31 mars 1897, son 3ème Btn est lui créé le 1er octobre 1913. Il appartient à la 81 BI de la 17 DIR (il y restera pendant tout le conflit) . Son Rstab, ses 1er et 2ème Btn sont basés à Lubeck, le 3ème Btn est lui à Eutin. Il appartient au 9ème district Schleswig – Holstein et les villes hanséatiques.
La 17ème et 18ème DIR forme le 9ème Réserve Korps. La 81ème Brigade (celle de l'IR162) est un surplus du 9 AK.
Durant la 1ère quinzaine du mois d’août 1914 la 17ème DIR est utilisée pour la garde des côtes du Schleswig-Holstein. Elle entre en Belgique le 23 août, et est à Louvain le 25, à Bruxelles le 30 (et ce jusqu'au 03 septembre). Elle atteint Termonde le 4 septembre, et reste à l'extérieur de Antwerp.
Le 9 Septembre, elle est transférée en urgence dans la zone de Valenciennes et prend le chemin de l'Oise. Le 13 elle est à Chauny (02) et entre en action sur la rive droite de l'Oise au sud de Noyon (du 15 au 20 septembre). A partir du 7 octobre, la 17 DIR est dans les environs de Roye (80) où elle subie de lourdes pertes.
A partir de la mi-novembre la division occupe la ligne de front entre le avre (?) et Roye. Le 20 décembre il est en ligne entre Ribécourt et Thiescourt.
Le 4 janvier 1915, le RIR75 de la division quitte Noyon pour l'Alsace (Hartmannswillerkopf) et ne rejoindra la division à Roye qu'au cours du mois de mai.
Le 6 février la division quitte la rive gauche de l'Oise pour se rendre dans la zone de le avre entre Lassigny et Roye. Elle reste sur le secteur jusqu'au mois d'octobre.
Vers la fin septembre des éléments de la division forme une partie de la « Hartz Division » en Artois (Régiments Sick et Balthasar).
En octobre, la 17ème DIR est en arrière du front au sud de Roye et rejoint l'Artois à côté de Lens (Lièvin-Givenchy). La 17ème DIR reste en Artois jusqu'à la Bataille de la Somme. En février, elle lance des attaques sévères.
Au début du mois de juillet, le 163 IR renforce temporairement la 185 DI engagée le long de la Somme, près de Cantalmaison.
La 17ème DIR est en ligne au Nord de la Somme jusqu'au 25 juillet (Bazentin-Pozières). Elle reste sur ce secteur jusqu'aux environs du 9 au 14 août.
Puis elle est envoyée au repos et pour réorganisation à proximité de Valenciennes.
A la fin du mois d’août, elle occupe le secteur de Loos-Hulluch (nord de Lens). En Septembre, le RIR 75 est en renfort de la 211ème DI. Le 21 septembre la division retourne dans la Somme (Le Transloy-Combles), où elle perd 51% de ses effectifs.
Relevée le 10 octobre, elle est transférée en Belgique. A partir du 23 au 25 Octobre et jusqu'à la fin de janvier 1917, elle est en ligne entre Hetsas et la ligne de Chemin de fer Ypres-Roulers. A la fin de janvier 1917, la 17 DIR reste pour un mois à proximité de Bruges et prend part aux combats de ce secteur.
Positionné à la gauche du Saillant de Ypres à la fin du mois de mars, elle entre en ligne au sud-est de Arras. Le 9 avril, elle subie de très lourdes pertes devant les offensives Britanniques (elle perd 2100 prisonniers). Les 12 et 13 avril la division est relevée pour être réorganisée.
Le 27 avril elle tient le secteur de Havrincourt (sud-ouest de Cambrai) et l'occupe jusqu'au 1er juin. Transférée sur le front d'Arras, la 17ème DIR reste en ligne sur le secteur de Guémappe-Monchy le Preux, d'où elle lance de violentes attaques durant le mois de juin. A la fin de juillet elle étend son secteur au Nord (Sud de la Scarpe). Relevée à la fin du mois d’août, elle revient en ligne au début de septembre au sud-est d'Arras (Vis en Artois). Elle subie en particulier de lourdes pertes pendant des attaques au gaz (elle reçoit le 23 octobre, 40 hommes par Cie, provenant de Hambourg et Beverloo légèrement entraînés et le 10 novembre elle reçoit encore des hommes provenant du front Russe.
Elle reste néanmoins en Artois jusqu'à la moitié du mois de novembre.
Rejoignant les Flandres la division s'installe sur le secteur de Becelaere le 18 novembre. Elle est engagée contre l'attaque Britannique du 3 décembre et subie encore de lourdes pertes. La 17ème DIR subie de violentes attaques et quitte le front au début de janvier 1918.
Le secteur nord occupé par la division est relativement tranquille pendant les mois d'hiver et la division ne remonte en ligne que pour l'offensive allemande sur la Lys le 9 avril. Avant cette attaque toute la division excepté un Btn du RIR76 est envoyée précipitamment à l'arrière dans les environs de Messines. Elle prend par à l'attaque avec les autres divisions allemandes dans la matinée du 9 avec pour ordres de prendre Messines avant la soirée du 10 et de prendre le plus de terrain et d'avance possible. Elle y réussira.
Des éléments de la 7ème DI sont relevés par la 17ème DIR quelques jours plus tard, mais la majeur e partie de la division ne sera en ligne qu'au 22 avril, date à laquelle la division est relevée par la 13ème DIR et la 19ème DIR. Le 24 avril, elle arrive dans les environs de Maldeghem pour une longue période. Le Commandant de division et les Cdts de Brigades sont décorés pour leur participation à l'offensive de la Lys. Des avis de décès allemands mentionneront la perte de deux bataillons et plusieurs cdts de Cie sur la Lys. La division est placée au repos et à l'instruction. Le 4 juin elle quitte Eeklo, via Mons, Marle et Tergnier. A ce moment l'offensive contre Noyon (9 juin) est organisée. La division marche de nuit pour Boulogne la Grasse (le 10) et entre en ligne dans la soirée du 11 près de Mery pour relever la 227 DI.
La 17ème DIR est immédiatement soumise au feu et subie la contre-offensive victorieuse des Français du 16 juin.
Les attaques Françaises du mois d’août rejette la division à Canny sur Matz puis plus tard au Nord de Fresnières. Elle passe en seconde ligne le 31 août et est réengagée le 5 septembre à Esmery-Hallon. Elle y subie de lourdes pertes et est retirée du front le 9 septembre. Puis la 17 DIR rejoint la Lorraine où elle demeure le reste du mois. Puis elle rejoint le Cateau le 10 octobre. Elle est engagée sur ce secteur à partir du 11 et résiste à l'attaque Britannique jusqu'au 3 novembre. Elle combattra notamment à proximité de Le Cateau (le 18 octobre), Bazuel (le 21), Forest (le 23), Landrecies (24), Bois l'évêque (27 octobre). La division recevra des hommes du 265ème RIR (108 DI) en octobre.
La 17 DIR est en ligne du 3 novembre à l'armistice. Cette division est considérée comme une division de 1ère classe en 1918. Ses effectifs sont généralement jeunes, 31% de la classe 1919, et 18% sont issus de la classe 1918 au 1er octobre. Elle a pris une part déterminante aux batailles de la Lys et à l'offensive de Noyon et y a gagné la réputation de mener des attaques vigoureuses. Son travail défensif en Octobre à le Cateau est considéré de tout premier ordre.
En 1917 sa valeur était considérée comme moindre. Son action dans les Flandres et lors de l'attaque d'Arras même si elle a été remarqué (notamment les actions d'attaque de l'IR162 dans ce secteur) est entachée par le fait que les hommes de l'IR163 avait à plusieurs reprises refusé d'avancer. Elle est considérée à cette période comme une division au moral médiocre capable d'offrir une sérieuse résistance.

L'IR 162 comporte deux ersatz Btn. Le 6 novembre 1916, ils serviront à former le Stab du 3ème Btn et la 12ème Cie de l'IR 464 (238 DI) à sa création. Le 23 mars 1915 l'IR 187 (187DI) est mis sur pied. C'est l'IR 162 qui lui fournit ses cies 13 et 14 pour former le 2ème Btn de ce nouveau régiment. L'IR 394 (206 DI) est créé le 12 septembre 1916, l'IR 162 lui fournit sa 4ème Cie.
L'IR470 (240 DI) est mis sur pied le 6 novembre 1916, ce sont les 1er et 2ème Ersatz Btn de l'IR162 qui lui fournissent les troupes pour former son 3ème Btn.
Le RIR 265 est dissous le 16 septembre 1918, son 2ème Btn rejoindra les effectifs de l'IR162.
Il a aussi des liens avec l'IR 426 (créé le 1er octobre 1916).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
IR 162 et 17e DIR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: parcours de régiments :: parcours de régiments allemands-
Sauter vers: