histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 6e Division d' Infanterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3346
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: 6e Division d' Infanterie   Mer 4 Juil - 13:57

post de Scipion590


Historique de la 6 DI (III AK) :
Sa division entre en Belgique le 4 août 1914. La 11ème BI participe à l'attaque sur Liège. La 12 BI quant à elle ne franchit la frontière que le 15 août. Lorsque la division est rassemblée, elle marche via Tongres, Louvain et Hal. Elle combat le 24 à Mons et Frameries. Puis elle prend le chemin de la France via Villers-Cotterets (1er septembre), la Ferté-Milon et arrive au Petit-Morin le 4 septembre. Engagée le 6 entre Montceaux et Courgivaux sur la gauche de la 5ème division, elle est obligée de battre en retraite, et se rétablie sur la rive droite de l'Aisne dans la région de Soissons. Elle y reste jusqu'à fin juin 1915.
Entre le 30 octobre et le 30 novembre 1914, la division renforcée par des unités des divisions voisines, brise l'offensive des troupes Françaises dans la région de Chavonne-Soupir en les rejetant sur la rive gauche de l'Aisne entre le 17 et le 19 novembre 1914.
De fin janvier à juillet 1915, le front de l'Aisne est tenu par la division et reste un secteur tranquille. La division ne subi pas de perte remarquable. Fin mars le FR35 est transféré à la 56ème DI nouvellement créée. Relevée de la région de Soissons vers la fin juin, elle prend le chemin de l'Artois. Le 14 juillet elle remplace les troupes Bavaroises situées devant Arras. Retirée du front jusqu'au début du mois d’août elle reste stationnée entre Valenciennes et Cambrai.
Le 23 septembre c'est le départ pour le front Est. Avec la 25 DIR elle constitue, sur la frontière Serbo-Hongroise, le nouvel 3ème AK rattaché à l'armée Gallwitz. Le 9 octobre, elle franchit le Danube et entre en Serbie jusqu'à la capture de Kragujewatz. Durant la campagne d'octobre la division subie de grandes pertes.
De retour sur le front ouest début décembre, elle est stationnée et se réorganise dans la région de Hirson-Avesnes.
A la fin janvier/début février 1916, elle est en ligne sur le front Nord de Verdun (Romagne-et zone de Mangiennes).
Le 22 février elle est engagée avec la 5ème division dans la zone entre les limites ouest de Herbebois et les pentes Est des côtes de la Meuse. Les deux divisions ne franchiront pas le Fort de Douaumont capturé par le 24ème d'Infanterie. Leurs violentes attaques sur le village du 26 février au 28 furent repoussées. Le 2 mars les régiments sont placés à l'arrière du front pour y être recompletés. Le 8 mars nouvelle et infructueuse attaque sur le village de Douaumont et les défenses de Hardaumont.
A partir du 15 mars la 3ème armée est placée à l'arrière du Front. La 6ème division reste dans la région de Mulhouse pour y être réorganisée. Le 25 avril est à nouveau engagée (sud de Douaumont- Bois Caillette) et y subie encore de lourdes pertes. Il est probable que chacun des régiments a été recomplété après chaque attaque sur Douaumont (on annonce 60% de perte). A la fin mai, la division est relevée et est stationnée dans la région de Ville au Montois. Les pertes annoncée pour l'IR24 de février à mai 1916 font état de 2691 hommes (dont 584 tués).
Vers le milieu de juin, elle reste en Champagne et occupe des secteurs tranquilles au Nord Est de Prunay, puis à l'Est de Auberive. Elle y reste jusqu'à fin septembre. L'IR 20 est remplacé par l'IR396 mis sur pied le 26 septembre.
Au début d'octobre, la division se rend dans la Somme et est engagée dans la région de Gueudécourt . Elle y subie encore de lourdes pertes entre le 8 et le 29 octobre.
Placée à l'arrière du front de la Somme à la fin octobre, elle retourne en Argonne dans le secteur de Fille-Morte-Boureuilles du 30 novembre à avril 1917.
Au début d'avril 1917, la division se déplace en Alsace. Elle reste deux semaines dans la région de Mulhouse. A partir du 20 avril la division se rend en Champagne et prend possession du secteur de Moronbilliers où elle subie l'attaque Française du 30 Avril. Elle sera relevée quelques jours après suite aux énormes pertes subies au Mont-Haut (50 à 75 hommes par cies). La division retourne en Alsace pour y être réorganisée à nouveau derrière la ligne de front dans la région de Mulhouse.
A partir du 1er juillet elle est sur le front Est en Galicie, et tient le secteur de la région de Skalat.
De retour sur le front Ouest début Octobre, elle revient en France le 7 par le sud-est de Tarnopol, via Lemberg-Cracow-Dresden-Cassel-Coblenz-Treves-Thionville-Montmedy-Charleville-Vouziers.
Après être restée quelques jours dans les environs de Vouziers et Marle, la division est envoyée le 23 octobre précipitamment pour faire obstacle à l'offensive Française près de Laon. Les 24 et 25 octobre elle est sur le secteur de l'Ailette dans la région de Lizy (secteur d'Urcel) et y reste au repos jusqu'au 24 janvier 1918 après une période sur Laon en novembre.
La division sera relevée par la 6ème Bayer DIR le 12 janvier. Elle sera à son tour relevée par la même division Bavaroise le 24. Puis elle rejoint les alentours de Maubeuge, où elle y subira une grande période d'instruction. Puis elle reprend la route via Catillon-Bohain-Fresnoy le grand-Le verguier-Berthaucourt-vermand-marteville-Trefcon-Monchy Lagache.
Elle entre en ligne au Sud-Est de la cité de Méharicourt (?) le 24 mars pour relever la 113 DI.
Elle est derrière les lignes de front jusqu'au 10 avril 1918 et reste dans les environs de Guise pour y subir a nouveau avec la 5ème DI, une nouvelle période d'instruction. Puis elle renforce le front pour la Bataille de Juvigny le 27 mai. Le 4 août elle est à l'arrière des lignes. Puis elle reprend la route, via Anizy le Château, sud-ouest de Laon, Guise, Grougis, Bohain, Bertry, Neuvilly, Solesmes, Valenciennes, Gand puis Turkyen (nord ouest de Roulers). Elle y reste jusqu'au 7 septembre, puis part via Roulers, Lille, Denain jusqu'à Iwuy pour former une réserve dans la zone de Sancourt-Proville jusqu'au 14, puis marche à nouveau comme élément de réserve jusqu'à Ribécourt.
Durant la nuit du 17au 18 septembre elle entre à nouveau en ligne, en contre-attaque contre Havrincourt (sud-ouest de Cambrai). Elle en est retirée le 1er octobre après de lourdes pertes.
La division entrera à nouveau en ligne près de Escadoeuvres (nord-est de Valenciennes) le 7 octobre, puis sera retirée des lignes après quelques jours. Elle réapparaitra sur la ligne de front au sud de Valenciennes le 29. Dans la nuit du 7 au 8 novembre elle est relevée par la 185 DI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
6e Division d' Infanterie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 27e Division Alpine
» [Retrokit] Pause "Méchoui" (infanterie coloniale).
» insigne
» Chasseur "Muletier "
» Ohmaha la sanglante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: parcours de régiments :: parcours de régiments allemands-
Sauter vers: