histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La prostitution pendant la guerre de 14/18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3340
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: La prostitution pendant la guerre de 14/18   Lun 16 Mai - 10:41

post de IR 76 de Hambourg, Jasta, Gilles Roland, subaq


S'il est un sujet peu étudié sur la Grande Guerre (et pourtant très présent dans le quotidien des belligérants), c'est celui de la prostitution. Benoit Majerus a fait une très intéressante étude sur ce sujet avec comme point central la prostitution à Bruxelles et dans le grand Bruxelles pendant la guerre.

Cet auteur montre comment la prostitution a prospéré avec la guerre et comment les cadres Allemands ont essayé de gerer ce "problème" pour les troupes stationnées en Belgique. Avec des statistiques, des graphiques, bref un excellent travail que je vous invite à lire et à partager:

http://chs.revues.org/index603.html





Pour illustrer ce sujet :



Traduction: "Mise en garde ! Soldat prenez soin de votre santé, toutes les prostituées, serveuses et mauvaises femmes ici sont malades."





Un extrait du JMO santé de la 66e DI

Mercredi 13 octobre1915

A St-Amarin : Conférence avec le Capitaine administrateur de Thann, les médecins civils et moi au sujet des mesures à prendre pour enrayer l’extension des maladies vénériennes.
a) Les filles soumises seront envoyées à Massevaux.
b) Dès que l’établissement à installer dans ce but à Massevaux sera organisé, ces .filles ...seront soumises à une visite hebdomadaire qui sera passée par le médecin de l’administration civile (Dr Kern)
c) En outre les cas de maladies vénériennes constatées chez des militaires donneront lieu, de la part des médecins militaires, à l’établissement d’un bulletin indiquant les noms, prénoms et résidence de la femme déclarée par le militaire comme étant l’agent contaminateur. Ce bulletin sera directement adressé au Capitaine administrateur de Thann qui prendra les mesures nécessaires pour faire visiter la femme.







Les armées belges en France se sont trouvées confrontées à ces problèmes lorsque les soldats ont étés transportés en train entre le front et l'arrière en passant en particulier par la gare du Nord à Paris. Ce quartier était très garni en prostituées infectées. Le service de santé belge à même ouvert un hôpital spécialisé dans les maladies vénériennes, l’Hôpital Anglo-belge Roi Albert 1er Annexe de Saint Hellier par Bellencombre

Cette annexe de l'hôpital anglo-belge de Rouen contenait 275 lits, et était installé dans les locaux des colonies scolaires du 17e arrondissement de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3340
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Mar 13 Juin - 12:53

post de florent85

Le 1er régiment de dragons et la maison close de Lucon


en fouillant les archives de l ancienne maison close de ma ville je viens de découvrir qu il y avait en 1914 un regiment de dragons. Cette maison close nommée la Mauresque avait été en fait crée pour subvenir aux besoins des soldats du premier régiment de dragons venu s installer a Lucon peu de temps avant la guerre. C était Clemenceau en personne qui avait souhaite l installation de cette compagnie a Lucon . Une grande partie de la famille de Clemenceau qui je le rappelle habitait saint Vincent sur Jard a quelques km de luçon ( la visite de sa maison est passionnante en ce qui concerne le début du 20 eme siècle ) était d' origine De Lucon. Mais pour en revenir au régiment de Dragons celui ci fut appelé et la maison close tomba en désuétude celle ci eue a regain de jeunesse lors de l occupation allemande en 1940!

Pour en revenir au 1e régiment de dragons. Celui ci a son arrivée a Luçon en 1914 était sous le commandement du colonel de Bouillon, que l on disait descendre de Goedefroi de Bouillon. Un personnage terrible autoritaire que les dragons avaient surnomme 15 dont 8 car pour toute peine cela se terminait toujours par 15 jours d' arrêt dont 8 de trou. La ville de Luçon avait été pleinement réaménagée pour recevoir les dragons, construction d' un château d' eau, centrale électrique, maison close... L architecte de la maison close était un architecteparisien L Joubin, il venait de terminer une série de boutique et le casino de Dinard. .
Non la ville de Lucon n avait pas lésine sur les moyens . D' autres aménagements comme les trottoirs ou le kiosque du jardin domaine avaient également été réalises.
Les dragons avaient des loisirs différents suivant leur grade
Ainsi les officiers se retrouvaient au café du Bordeaux, et les sous-officiers au café du commerce. Quant aux autres on les retrouvaient dans les différentes tavernes de la ville comme au bon laboureur situe sur la place du petit bot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
La prostitution pendant la guerre de 14/18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Fontaine pendant la guerre
» L'anti aérien pendant la première guerre - 1/35
» L'anti aérien pendant la première guerre - Scratch - 1/35
» Les fratries décimées pendant la Grande Guerre !!!
» tanks de la première guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: les dossiers d'histoire :: Histoire générale, histoire locale-
Sauter vers: