histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Belle Jardinière : tout pour l'officier

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: La Belle Jardinière : tout pour l'officier   Mar 5 Avr - 11:59

post de 104 RI, ainsi que verdun19 et 173e RI

Parmi les célèbres fournisseurs d’équipement militaire, la Belle Jardinière est sans doute le plus connu pendant la 1ère guerre mondiale.
Les officiers devaient acheter leurs tenues et équipements, seul le casque et le masque a gaz était fourni gratuitement par l’armée.
A titre exceptionnel une capote leurs fut gratuitement attribuée pendant les 2 premières années de la guerre.
La possibilité d’acheter du matériel à l’armée existait, y compris de la matière première, tel que du drap (voir la capote présenté sur ce post: http://lagrandeguerre.cultureforum.net/t38866-l-officier-francais-en-1916 ).
Cependant beaucoup vont s’adresser a des enseignes connus tels que Manu France, Félix Potin et, bien sur, la Belle Jardinière pour s’équiper de pied en cap.
En fonction de leur moyen, les officiers choisissaient parmi le choix que leur donnaient ces fournisseurs civils.
En bon commerçant, ils ont alors proposé une foultitude de modèle plus ou moins proche du règlement et de qualité et de prix inégale afin de satisfaire tous leurs clients.
Sur ce catalogue, datable de début 18, on peu constater que ceux ci s’adressaient aussi bien aux officiers Françaix qu’aux officiers étrangers.
Ainsi anglais, belges et américains pouvaient venir s’habiller à la Belle Jardinière.
La troupe argenté se voyait aussi proposer un large choix quelque soit la spécialités.
A lire au bas du document, les phrases concernant les pénuries de matériels et les contraintes que cela implique. Mais aussi les conditions particulières de la commande qui font froid dans le dos, malgré le tact évident de la phrase employée.
« En raison des circonstances, prière de nous couvrir du montant de la facture en faisant la commande » !!!







Exemple d’étiquette
Vareuse


Pantalon

Etiquette de poche

Détail de bouton

Les coiffures possèdent un logo au motif particulier.



A noter qu' on pouvait acheter les képis de l'ancien modèle. Il n'y a pas contre pas de plumets à vendre ou d'épaulettes.
Les képis non BH sont apparemment tous du modèle polo, et sans numéros, les officiers ajouteraient donc un numéro métallique ??





les gradés (officiers et sous-officiers) s'équipaient donc en totalité pour les premiers et en partie pour les seconds auprès de fournisseurs et tailleurs civils dont le grand magasin parisien La Belle Jardinière demeure l'exemple le plus représentatif.
En province aussi, on assiste au même phénomène. Les commerçants locaux proposent eux aussi aux combattants de nombreux uniformes et équipements qu'il nous arrive de retrouver aujourd'hui. Voici quelques publicités d'époque d'un magasin de Bastia (Corse) qui reprend l'enseigne du grand magasin parisien précédemment cité. On y trouve aussi bien l'essentiel que le superflu pour les poilus. Rappelons qu'en plus des officiers et des sous-officiers, les simples soldats également pouvaient s'équiper ou s'habiller auprès de ces fournisseurs civils. On retrouve souvent dans les correspondances de poilus envoyées depuis le front des demandes auprès de leur famille d'effets et surtout de lainages lors des hivers. Enfin rappelons également les nombreuses quêtes "d'effets chauds" pour nos poilus organisées principalement lors de l'hiver 1914-1915. Les publicités ci-dessous sont parues dans le quotidien corse Le Petit Bastiais au cours de l'année 1915.
Ces publicités présentent quasiment toutes des équipements contre les intempéries.
Datées 1915 elles démontrent une fois de plus l’impréparation de l’armée française pour une campagne longue et la nécessité de s’équiper par soit même d’effet chaud et imperméable.








Voici un extrait du catalogue de septembre 1893



Quand on voit le prix des épaulettes de capitaine , on comprend mieux ce dessin humoristique de Jules Draner paru dans Charivari...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 3358
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Mar 10 Jan - 20:26

Képi d'adjudant bleu horizon fabrication belle jardinière (collec. US Riton)
Fausse jugulaire en tissu recouvrant la fausse jugulaire or. Boutons bleuis






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 
La Belle Jardinière : tout pour l'officier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout pour les dioramas
» Votre maison - Tout pour bien vivre chez soi
» Monogramme A - "La Belle Jardinière" XXème
» Ici, tout pour remonter votre bon vieux Solex.
» SFR: Pas de Nokia Belle pour vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: le militaria :: le militaria français :: coiffes, uniformes, équipements individuels et collectifs :: dossiers autres-
Sauter vers: