histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les conducteurs automobilistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: les conducteurs automobilistes   Mer 29 Avr - 11:45

Ces automobilistes sont recrutés sur leur aptitude à conduire un véhicule. Ce sont parfois même en 1914 des propriétaires de voitures réquisitionnées. Le réglement interdit aux officiers de conduire eux-mêmes les véhicules militaires, ce qui n'est pas toujours respecté, ce qui donne lieu a des inspections du service automobile sur les axes les plus fréquentés. Les officiers des parcs et ateliers de réparation peuvent conduire les véhicules qui ont été réparés sous leur autorité.
Ce n'est qu'en septembre 1917 sont délivrés par le ministère de la guerre les premiers brevets de conduite pour les conducteurs militaires

La tenue des conducteurs

Le premier réglement sur la tenue des automobilistes date d'août 1910 : les personnels affectés aux "poids lourds" portent la tenue des hommes montés du train des équipages militaires ; les conducteurs d'automobiles des quartiers généraux conservent la tenue des sections de secrétaires d'état-major auxquelles ils sont rattachés.
Mais en fait ils vont porter la même série de vêtement, la plus adaptée a leur fonction :
-capote gris-de-fer-bleuté à partir de 1913
-culotte d'homme monté garance avec molletières bleues foncées
-ensemble de treillis bleu
-gants moufles
-un brassard garance avec lettre A en blanc, unique marque distinctive
képi et pattes de col sont ceux du train pour les poids lourds, ceux des sections de secrétaires d'EM pour les conducteurs de QG

En 1914 les conducteurs sont recrutés dans toutes les armes en plus des engagés volontaires. Vont se cotoyer garçons de bonne famille et conducteurs chevronnés.

Avoir un permis de conduire et une voiture à l'époque étaient réservés à une minorité assez aisée. Ces conducteurs au service de l'armée ont donc de l'argent et n'attendent pas les effets de l'intendance. Ils s'habillent souvent à leurs frais de façon tres chic et avec des habits de confections diverses et peuvent s'apparenter parfois à des officiers alors qu'ils n'ont pas de galons. Ce zèle était parfois très mal vu.


une photo d'un automobiliste (collec. Admin)


Insignes et distinctives 1915-1917
en 1915 c'est le grand changement de l'uniforme pour toute l'armée française.
le 17 mai 1915 le brassard automobiliste devient bleu horizon tout comme l'uniforme, avec la lettre A en garance. Puis le 16 septembre 1916 le A devient bleu foncé. Les automobilistes disposent deja depuis le 20 mai 1916 d'un signe distinctif : des pattes de col en frap vert (nouvelle couleur du train) avec lettre A en drap garance.
Le brassard "A" n'a donc plus d'utilité et est supprimé en juillet 1917 (sauf pour les officiers). Le haut du bras gauche étant devenu libre, il sera créé en octobre 1917 un insigne a coudre réservé aux hommes pourvus du permis de conduire civil ou militaire : un volant en drap bleu foncé pour les brigadiers ou conducteurs et brodé en fil d'or ou d'argent pour les sous-officiers et maîtres-ouvriers dépanneurs.


En 1918, réglement d'ensemble
un réglement tardif arrive car depuis la tenue bleue horizon il n'y en a pas eu. Les officiers portaient leur tenue d'arme d'origine, par exemple

mesures prises :

-Officiers: tenue de campagne avec écussons et passepoils verts, galons or et sur les écussons se trouve une grenade avec le A dans la bombe. képi noir avec galojs or et grenade avec lettre A

-Adjudants-chefs : meme tenue que officiers, sauf galons or/rouge

-Adjudants : même tenue, fausse jug du képi en or, galons argent/rouge

-Sous-officiers et hommes de troupe : écussons vert avec A en drap garance, passepoils verts, galons or pour sous-off


col d'une vareuse tailleur de sergent datée 1917



voici un conducteur avec képi et pattes de col portant le A et un croissant, certainement rattaché à une unité de l'armée d'Afrique. Il porte un brassard de deuil.





Voici une vareuse de maréchal des logis automobiliste (collec. verdun79), avec ses pattes de col particulières. Elle comporte les boutons argentés du Train des équipages militaires, mais a été "améliorée" par l'adoption d'un col rabattu et l'ajout de poches supplémentaires. Elle a été réceptionnée le 30 avril 1918.


Dernière édition par Admin le Mer 4 Nov - 3:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Mer 29 Avr - 11:45

les effets chauds spéciaux
dès le réglement de 1910 il est dit que les conducteurs pourront porter des effets spéciaux comme des vestons de cuir si la température l'exige.
En octobre 1914 le ministère de la guerre commande des paletots de cuir pour les automobilistes qui sont constitués à l'entrepot d'effets de Dijon (cet entrepot stockera pendant toute la guerre les effets pour automobilistes : treillis bleus, couvertures, gants mouflés, lunettes d'automobilistes, vestes en cuir, peaux de chèvres),
des paletots canadiens seront fournis par milliers des 1914 aux automobilistes.

Le personnel féminin du service automobile recevait (une centaine environ) un uniforme (jupe, molletières, bonnet de police, vareuse) en drap kaki-réséda semblable à la couleur de l'armée russe sur le front français.


un veston de cuir, ici un "veston croisé du premier type" avec poche de poitrine à gauche (collec. verdun79). Ces vestons etaient destinés aux conducteurs de voiture de tourisme normalement.


une photo d'époque, devant une voiture de tourisme, se tient à drooite probablement un conducteur en veston de cuir et casque adrian (collec. admin)



Voici un paletot dit canadien (collec. Verdun79) largement distribué aux conducteurs dès 1914. (il manque le col de fourrure sur cet exemplaire)
Il est confectionné en forte toile cachou. Il est doublé avec de la peau de mouton et présente des manchettes en tricot élastique cousues à l'intérieur des manches sur tu tissu écossais (deux sortes de tissu par manche).
Il s'agit d'un paletot canadien dit du second modèle, qui ferme droit sur le devant, avec boutons invisibles sous patte et deux poches de hanche à rabat. Il comportait à l'origine un large col de fourrure, qui a hélas disparu.
Il a été réceptionné en 1917. Le cachet de réception de ce paletot est hélas difficilement lisible. On peut seulement distinguer le millésime : 1917.
La peau de mouton elle-même porte également deux tampons du fabriquant, mais non datés et difficilement déchiffrables. Pas de tampon régimentaire, mais un cachet de contrôle, peut-être du Gouvernement militaire de Paris (difficile à lire).








Source : article de MMag n258 de J-M. Boniface et F. Vauvillier


Dernière édition par Admin le Mer 4 Nov - 3:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Mar 5 Avr - 12:06

Voici un conducteur issu de l'arme du train en 1914 (collec. guynemer)

Vareuse en GBDF de type Mle13 (ma première Laughing ) , cravate de chasse blanche et képi bas d'adjudant chef du train







En tenue de route avec lunettes et veste en toile



Veste ayant le même principe que la mle13, boutons cachés sous patte!



conducteur équipé pour monter en véhicule au front!!! Laughing


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Sam 17 Nov - 1:48

Portrait daté d'octobre 1916 d'un automobiliste réalisé par un artiste régional (du nord) Georges Andrique. (un Calaisien)
Un petit tour sur le site des AD du NpdC je découvre qu'au mois d'octobre 1916 il est au 13e RA "service automobile"...
certainement un autoportrait... (collec. Simon)






FICHE MATRICULE D'UN VÉHICULE AUTOMOBILE (collec. AMA)









le dos est simplement utiliser pour les réparation du véhicule



une petite photo datée 1915 (collec. Doudou555)



une autre photo (collec. Admin)



pattes de col, insigne et brassard d'automobiliste (collec. Vachequirit)





photo d'un automobiliste devant une Charron Limited (collec. killer2lamor)



homme du service automobile (collec. Sturmtruppen09)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Mer 3 Fév - 17:43

photos (collec. poilu45)



photos collec. biffin59

Hébergé par Imagesia, le meilleur hébergeur d'images du net !

Hébergé par Imagesia, le meilleur hébergeur d'images du net !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les conducteurs automobilistes   Aujourd'hui à 15:12

Revenir en haut Aller en bas
 
les conducteurs automobilistes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Conducteurs du Diable - Red Ball Express - 1952 - Budd Boetticher
» Attelages conducteurs
» [Grève] Conducteurs Navettes Hôtels: Lundi 15 juillet 2013 après "Disney Dreams"
» Métallisation d'objets non conducteurs
» Conducteur de métro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: le militaria :: le militaria français :: coiffes, uniformes, équipements individuels et collectifs :: dossiers autres-
Sauter vers: