histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 les poignards et couteaux de tranchées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages: 2619
Date d'inscription: 17/02/2008

MessageSujet: les poignards et couteaux de tranchées   Mer 16 Avr - 20:00

Les poignards réglementaires.

poignard dit "clou",ils étaient fabriqués par les ferroniers des régiments et ils étaient réglementaires.
ceux ci sont fabriqués a partir de fer a béton aplatient a la forge et affutés a la lime,le manche est automatiquement bronzé de guerre.
Il faud faire très attention aux faux,cet objet étant très facile a refaire ,c'est le genre de pièce qu'il faud trouver soit mème pour en ètre sur.
un dernier détail,très important qui assure déja un début d'authenticité,les clous n'ont jamais de marquage,alors que les faux en ont la plupart (collection emeric)


un autre poignard "clou", il est pas tip top mais il est tout bon. bien sûr il n'y a aucun marquage. (collection admin)




La dague squelette (en haut) est destinée aux hommes de troupe, elle a des dimensions imposantes (340 mm) et ne porte aucune marque alors que la dague serpent (en bas) est plus une objet de décoration dédicacée à des personnalités, elle peut éventuellement servir de coupe papier !
(collection killer2lamor)
Marquages de la dague serpent :
-sur la branche : souvenir de la guerre
-sur une face de la lame : souvenir de la campagne 1914-1915-1916
-sur l’autre face : Madame Robert Granseigne

après recherches, madame Granseigne est la femme du premier pilote ayant volé de nuit à l’aide des appareils de vol .







Coutrot n°1,et le n°2 bis,
la différence entre le n°1 et le n°2,étant au niveau de la poignée,en effet sur le n°1,il y a une garde en fer comme sur le n°6,alors que c'est le manche qui fait office de garde sur le n°2. et N°2bis car le numéro 2 normal est fabriqué avec le bout de la baionnette lebel,alors que le 2bis est fabriqué avec le milieu de la baio (celui ci étant beaucoup plus rare que le 2) (collection emeric)


(collection fabnatcyluc)
poignard marine
n° 1
n° 1 BIS
n° 2 BIS fait avec la partie moyenne d'une lame de rosalie
n ° 6
n ° 8
VENGEUR
DAGUE SERPENT



Coutrot GP no 6 (collection admin) (il manque la languette de cuir pour accrocher au ceinturon)



contribution de gixave



Voici un Coutrot N°6 modifié, au manche un brin macabre... (collection emeric)



poignard modèle 1916, dit Le Vengeur (collection têtedebananier). Il s'agit d'une arme fabriquée par la firme Bourgade. Il y a beaucoup d'autres fabricants et donc beaucoup d'autres poinçons visibles tels que : Pataud, Besset, Astier-Prodon, Pradel, Gonon....
Deux modèles sont visibles. Celui présenté ci-dessous et un second modèle, possédant une bague métallique juste au dessus de la garde pour éviter les fissures dans le bois de la poignée.


2 autres vengeurs,un de marque pradel et un estampillé M et marqué "le vengeur de 1870"
le second est un premier modèle (collection killer2lamor)



Poignard Le Vengeur 1916 (collection hotchkiss62)

Et son marquage..


Encore un vengeur, fabriqué à Thiers doté d'un trèfle, fabrication Astier Prodon (collection Le Marnais):


le fourreau doté d'un passant pour le ceinturon:



un poignard prime de la manufacture d arme de st etienne
fabriqué avec la pointe de la bayonnette gras (collection fabnatcyluc)

un poignard prime de la manufacture d arme de st etienne
fabriqué avec la pointe de la bayonnette gras


un poignard "prime',ou tout au moins une copie civile de l 'époque ,je pense car ses dimensions n'ont rien de comparable au modèle décrit dans le livre de "rouquier et lecoeur, les couteaux de nos soldats", le modèle référencé mesure 338mm, et le mien 355mm, il n 'y a pas de marquages,et la lame n'est pas celle d'une baionnette de Gras mle 184,mais c'est une petite pièce sympathique quand même..(collection ernestlebourru)





Les couteaux de boucher
Avant que les couteaux réglementaires n'arrivent sur le front, les poilus ont reçu des couteaux dit "de boucher" (ainsi que des couteaux artisanaux).

2 couteaux "de boucher". le couteau de boucher comporte un étui en cuir, il est de marque « au diable ». l’autre couteau est sans fourreau mais son utilisation lors de la première guerre est indéniable, il est de marque « AC inoxydable France » et est gravé « le nettoyeur de tranchées » « campagne 1914-15-16 Lorette-Souchez-Vimy » (collection killer2lamor).





un poignard r"dit" de boucher, marqué "campagne 1914/15, SOUAIN R.H (collection emeric)





Les couteaux artisanaux
devant la pénurie de couteaux réglementaires ou fournis par l'armée, les poilus se confectionnent eux-même des poignards, souvent dans des baionettes ou sabres récupérés, mais aussi dans divers matériaux.

un poignard (collection de calvados) retrouvé dans une tranchée française, il est confectionné avec une baïonette rosalie...



dague artisanale (collection de numa)




quelques couteaux (collection fabnatcyluc)
img]http://i14.tinypic.com/6bclf84.jpg[/img]





deux poignards papillons de fabrication artisanale (collection emeric).
[img][img][img]


un poignard familial, fait dans une baio rosalie (collection admin)



un poignard fait avec une baio Lebel, la modification est tres artisanale, la lame a été martelée (collection rohanesit).





autres armes réalisées "artisanalement" à partir de baïonnettes. le poignard fait à partir d’une lame de rosalie a sa base crantée et le manche rudimentaire porte les inscriptions suivantes : Lucien 1915 148 RI. Le poignard fait sur la base d’une 98 1er type est équipé d’un fourreau très frustre , par contre, le travail réalisé sur l’arme est magnifique, la baïo est prussienne et datée 1899 et comporte une ribambelle de marquages :
-sur le quillon : vive la France , campagne 1914-1915
-sur une face du pommeau : Arthur Faruk ………. Lange (rue longue)
-sur l’autre face du pommeau : …. Descamps
-sur un face de la lame : bienfaitrice qu’il aime appeler maman pour la durée de la guerre
-sur l’autre face : pris devant Ransart P.d.C. dans un poste ….. allemand au cours d’une patrouille le 25 mars 1915.
Le tout est agrémenté d’arabesques et d’un décor floral !
(collection killer2lamor)



voici une baionnette anglaise lee metford transformée en poignard (collection Seb).




3 autres poignards trouvés aux puces (collection jager14)



une rosalie modifiée,une berthier modifiée et un couteau taillé dans l'acier (collection boyer) :



le même genre de poignard que si dessus avec un fourreau artisanal (collection SNIPE AIR)!

Il y a un air de famille?
Il s'agit d'une dague artisanale prévue pour être utilisée et non d'un objet de garniture.
Un gros éclat d'obus tiré par l'ennemi en vue de faire des victimes pouvait être transformé en dague de tranchée afin de se venger et d'avoir une utilisation détournée et pouvant éventuellement rendre la pareille!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
 

les poignards et couteaux de tranchées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 ::  ::  ::  :: -
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet