histoirémilitaria2

attention, ce forum est inactif, il permet juste de visualiser et de sauvegarder les dossiers à thèmes faits par nos membres sur le forum actif suivanthttp://lagrandeguerre.cultureforum.net/index.htm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la Sappenpanzer et la Stirnpanzer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: la Sappenpanzer et la Stirnpanzer   Mer 7 Jan - 16:30

dossier sur ces pièces de blindage
Ce type de protection encombrant  fut utilisé que pour les sentinelles ,snipers ,mitrailleurs ,et autre combat de position.




1.La Sappenpanzer
Pour protéger ses fantassins, l'état major allemand decide la fabrications d'éléments de blindage comme cette plaque protégeant le buste du soldat qui pouvait la porter sur le ventre ou le dos.
Elle est composée de quatre éléments distincts maintenus par des sangles de tissu auxquelles sont rattachés des coussinets évitant que les plaques frottent entre elles et fassent ainsi un bruit percptible par l'ennemi.
La sappenpanzer peut aller de 9 a 11 kg
fabriquée entre 1916 & 1918 à pres de 500 000 exemplaires
elle se décline en 3 tailles différentes et en plusieurs modèles:
* 1er modèle sans sangle dorsale
* 1er modèle avec sangle dorsale
* 1er modèle avec découpe (artisanale?) à l'épaule pour pouvoir épauler le fusil
* 2e modèle avec crochets, patte "calle fusil" et sangle dorsale.

les Sappenpanzer comportent un plastron et 3 pièces additionnelles, dites "tassettes" ou "écrevisses" dans le jargon des collectionneurs.
La dernière, en demi-lune, constitue un cache-sexe fort seyant, ou un cache-c..l, puisque parfois les Sappen étaient portées à l'envers, c'était juste un usage dans les tranchées dont la raison est facile à deviner.



Sappenpanzer 1er type


[/quote]





Sappenpanzer 2e type (collec. Jager14) .
avec un impact de balle bien ajusté...
le soldat a rétiré un volet pour la mettre a sa taille
trouvée chez un particulier au pied du HWK.
Un rail de fer est apporté sur la plaque du second type. Il permet au soldat de caler son fusil et de mieux ajuster son tir








sappenpanzer 2e type restaurée (collec. killer2lamor)







post de ernest le bourru

D'après le "bulletin de renseignement du Génie" d 'Avril1918


Depuis un an environ,l'infanterie allemande a reçu comme équipement de tranchée dont figure ci-dessous la description



L'armature se compose de plaques d 'açier trempé d'une épaisseur de 22mm.
L'analyse du métal a donné la composition suivante:
C_0.37
Si_0.055
Ph_0.033
Mn_0.64
Ni_1.78
Cr_0.23

La résistance par mm2,évaluée au moyen de l'empreinte à la bille Brinell,a donné 140 à 150 kilogrammes.
L'armure complète pèse 8kg268,elle est peinte en gris.
Elle offre une protection suffisante contre les schrapnels,mais ne résiste aux balles qu'à des distances supérieures à 500m.




résultats du tir effectuées sur elle avec les balles "D","K","APX","S".



Elle comprend les parties suivantes:
Cuirasse: La cuirasse épouse la forme du corps.Elle mesure,à sa courbure, au niveau de la poitrine,49 cm.Le haut de la cuirase est incurvé pour mieux protéger la gorge.

Couvre-épaules:Deux couvre-épaules  recourbés de 11cm de large sur 22cm de long sont rivés à la cuirasse.
Plaques de ventre:Trois plaques de ventre sont suspendues à la cuirasse par deux courroies de toile.La plaque supérieure mesure 15cm de haut sur 19cm de long,en suivant la courbure;la plaque moyenne,15cm de haut sur 34cm de long,la plaque inférieure qui est prsque plate,18cm de haut sur 25 cm.Chacune de ces plaques débordent de 2cm1/2 sur la suivante.
Des coussinets de feutre,attachés à la courroie,sont interposés entre les plaques pour empêcher tout bruit.L'armure pend librement ,suspendue aux épaules,couvrant le torse en entier.Elle peut être également portée sur le dos.

Elle existe en deux modèles:N°1,grand modèle et  N°2,petit modèle.
Elle doit être portée par les patrouilles et les guetteurs mais son poids ne paraît pas la rendre très pratique.
D'après le Bulletin de renseignements du 09 Janvier 1918,il semble que la cuirasse n' a pas eu , auprès des armées allemandes,une grande faveur.
Un document allemand du 22 Juillet 1917 implique que les troupes se sont plaintes:
-1: que la  cuirasse soit trop lourde et tienne mal en place,ce qui la rend inutilisable pour les troupes d'assaut.
-2: Que,portée sur la poitrine,elle empêche l'homme de manier aisément son fusil,de lancer des grenades et rende à peu près impossible la mise en place du masque contre les gaz.

Ces plaintes ont  amenées le Général Ludendorff à publier lui-même
les remarques suivantes:
1°/Il est impossible d'alléger fortement la cuirasse sans diminuer fortement sa capacité de résistance.On ne l'utilisera donc pour les troupes d'assaut qu'exceptionnellement.
Les nouvelles cuirasses seront perfectionnées de manière à mieux tenir en place que les anciennes.

2°/ D'autres perfectionnements seront prévus pour façiliter le maniement du fusil(contrefort sur la cuirasse pour  le fusil et élargissement de l'échancrure pour le passage du bras)

Pour le masque à gaz,aucune amélioration n'est possible si la cuirasse est portée sur la poitrine,la difficulté disparaît si elle est portée sur  le dos.

3°/ Il est reconnu que la cuirasse,utilisée sur le dos,assure une excellente protection à tous les hommes exposés au feu d 'artillerie en terrin découvert(tranchées, entonnoirs),ainsi qu'aux mitrailleurs,aux observateurs d'artillerie,et de minenwerfer.
C'est là l'emploi le plus important de la cuirasse.
Quand la troupe en aura fait l'expérience,elle en acceptera sans peine les inconvénients.


Dernière édition par Admin le Jeu 4 Fév - 20:43, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: 2   Mer 7 Jan - 16:31

2.La Stirnpanzer
Même si le casque allemand de 1916 est d'une solidité extraordinaire, aucun casque de l’époque ne pouvait résister à un projectile d'infanterie reçu de face. C'est ainsi que furent créées 50 000 exemplaires de ces plaques.
Cette pièce de blindage se positionnait sur l'avant du casque, c'est une protection supplémentaire
la "Stirn" n'exitait qu'en taille unique. C'est la raison pour laquelle les "boulons" des casques d'acier possèdaient des entretoises selon les tailles.
Elle pèse environ 2 kilos

Cette plaque est efficace puisqu’à une distance de tir "normal", c’est à dire 200 mètres, une balle n’a aucun n’effet sur la santé du soldat, qui est juste un peu sonné. Cependant, vu le poids, elle est désagréable à porter et ne sera pas beaucoup utilisée.


[/url]

[url=https://servimg.com/image_preview.php?i=949&u=11295319]


Dernière édition par Admin le Jeu 4 Fév - 20:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 2890
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: e   Mer 18 Mar - 14:14

post de Le graf


un petit rectificatif concerant ce fameux "son de cloche" ou pas pour différencier les bonnes Stirn-panzer des copies.

Les vraies :
Elle sont réalisés par emboutissage à chaud sous d'énomes presses de plusieurs dizaines de tonnes. C'est pour ainsi dire de la forge. L'alliage est un alliage d'acier contenant très peu de carbone. Le son est clair.

Les copies en fonte coulée:
les premières qui sont apparues étaient réalisées par coulage dans un moule en sable et coulées en fonte. La fonte contenant pas mal de carbone, le son alors lorsque l'on frappe dessus est sourd.

Les copies en acier coulé:
Même principe de fabrication que les copies en fontes mais le métal coulé est de l'acier. Une fois ébarbée, le son est clair comme les authentiques.
Les copies en fonte ou acier coulés sont artisanales et généralement l'oeuvre de personnes ayant accés au monde de la fonderie. Un marchand près de Maubeuge en vendait il y a quelques années des soit-disant de fouille mais réalisées dans la fonderie d'acier se trouvant à 1 km à vol d'oiseau du magasin.

Les copies actuelles en acier embouties:
Elles sont réalisées industriellement par les même fabricants que ceux qui réalisent les casque M1916 et M1918, les fameux becs de canard. Là, la réalisation est beaucoup plus proche des vraies. Et donc nettement plus dangeureuses. Le son là aussi est clair à la frappe.

Certains pensaient à prendre le poids comme référence. Mais pour avoir pesé 3 Stirn authentiques de grenier, on trouvait une différence de poids de 300g entre la plus lourde et la plus légère. Il est vrai que ces 3 avaient des fabricant différents.

Voilà, donc avant tout achat, méfiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiremilitaria2.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la Sappenpanzer et la Stirnpanzer   Aujourd'hui à 3:10

Revenir en haut Aller en bas
 
la Sappenpanzer et la Stirnpanzer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoirémilitaria2 :: le militaria :: le militaria allemand :: coiffes, uniformes, équipements individuels et collectifs :: les équipements-
Sauter vers: